Plein écran
La malchance de Victor Campenaerts aux championnats du monde, permet à Wout Van Aert de conserver une chance de disputer le chrono des Jeux, l’an prochain, à Tokyo. © BELGA

Wout Van Aert veut aller aux JO: “Mais je ne vais pas mendier ma sélection”

Tokyo 2020Wout van Aert (Jumbo-Visma) est toujours en revalidation après sa lourde chute au Tour de France, mais il a déjà le regard tournée vers 2020 et les Jeux Olympiques de Tokyo.  "Je ne dis pas non au contre-la-montre des Jeux de Tokyo", déclare Wout van Aert, présent à Veghel, aux Pays-Bas avec son équipe Jumbo-Visma. "Si je peux bien me préparer pour les Jeux, je peux y obtenir de bons résultats". 

Wout van Aert est champion de Belgique du contre-la-montre mais avant sa chute au Tour de France, il n'a disputé aucune épreuve lui permettant de décrocher son ticket pour les JO. "J'ai appris les critères de sélection de Belgian Cycling (la fédération belge) après ma victoire dans le chrono au Dauphiné. L'Euro et les Mondiaux étaient deux occasions pour se qualifier directement mais je l'ai su trop tard. Ce que je peux comprendre. Avant ma victoire dans le contre-la-montre du Dauphiné et aux championnats de Belgique, on n'avait peut-être pas pensé à moi comme un spécialiste du chrono. Les choses sont différentes maintenant. 

C'est à cause d'une blessure que je n'ai pas pu aller ni à l'Euro ni aux Mondiaux et je n'ai donc pas eu la chance de me qualifier". Remco Evenepoel est pour l'instant le seul à répondre aux critères pour aller aux Jeux. Il reste une place dans la sélection belge pour le chrono des JO. "J'ai de nouveau une chance mais pour être honnête, je n'ai pas eu de nouvelles du coach fédéral ou de la fédération ces dernières semaines. Je ne sais donc pas où me situer dans les prochains mois".

Par contre, la fédération a rencontré l'entraîneur de Victor Campenaerts la semaine dernière et une nouvelle rencontre est prévue en novembre. L'entourage du recordman de l'heure voudrait savoir quels résultats il faut réaliser en 2020 pour pouvoir se qualifier pour le contre-la-montre des Jeux. La date limite pour la sélection est fixée à la mi-mai. "Je ne savais pas qu'ils s'étaient rencontrés", dit Wout van Aert. "C'est bien pour eux. Ca serait en effet utile d'avoir des informations rapidement. Un contre-la-montre est quelque chose qu'on doit bien se préparer, surtout pour les Jeux vu qu'on a la chance d'y participer que tous les quatre ans. Dommage que Victor ait eu des problèmes aux Mondiaux mais je n'ai pas pu y faire mes preuves non plus".

La course en ligne olympique aura lieu quelques jours avant le contre-la-montre. "J'ai moins de chances qu'un grimpeur sur ce parcours mais je suis convaincu de pouvoir aider mes équipiers. Je suis prêt à travailler pour eux, c'est clair", dit Wout van Aert, qui n'a plus roulé depuis le Tour de France en juillet. "Bien sûr, ma revalidation passe avant tout. J'y travaille dur. C'est à la fédération d'informer ses meilleurs coureurs, je ne vais quand même pas les appeler. Et je n'ai pas l'intention de mendier ma sélection.”

Plein écran
© Mathieu Heijboer
  1. L’UCI officialise la liste des équipes WorldTour, Cofidis fait son retour

    L’UCI officiali­se la liste des équipes WorldTour, Cofidis fait son retour

    L'UCI, l'Union cycliste internationale, a publié mardi la liste des équipes qui bénéficient d'une licence WorldTour pour la période 2020-2022. Lotto Soudal et Deceuninck - Quick-Step, les deux formations belges historiques du plus haut niveau, sont évidemment présentes. L'équipe française Cofidis fait son retour, elle qui avait déjà eu le statut WorldTour, jadis appelé ProTour, entre 2005 et 2009.