1. De Bruyne méconnaissable, Lukaku malheureux, Onana prometteur: notre bulletin de notes des Diables

    De Bruyne méconnais­sa­ble, Lukaku malheureux, Onana prometteur: notre bulletin de notes des Diables

    Les Diables ont quitté le Qatar quelques heures seulement après l’élimination au premier tour, jeudi soir. Venue au Mondial remporter enfin un trophée qui manque à la “génération dorée”, la Belgique est sortie par la petite porte. Beaucoup de joueurs ont déçu durant ces dix jours de compétition, à l’image d’un Kevin De Bruyne méconnaissable, d’un Witsel pas au niveau ou d'un Lukaku malheureux. Bulletin de notes.
  2. Ivan Rakitic trolle Romelu Lukaku: “On devrait lui payer un mois de vacances à Split”

    Ivan Rakitic trolle Romelu Lukaku: “On devrait lui payer un mois de vacances à Split”

    Le malheur des uns fait le bonheur des autres. La Croatie est qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial grâce au partage obtenu face aux Diables. Ivan Rakitic s’est félicité des ratés de Romelu Lukaku devant le but. L’actuel milieu de terrain du FC Séville a même chambré l’attaquant: “Lukakuuuu ! On devrait lui payer un mois de vacances à Split”, a-t-il lancé dans sa story Instagram en serrant le poing.
  1. “On s’est conduit comme des gamins”: Meunier regrette l’attitude des Diables pendant le Mondial

    “On s’est conduit comme des gamins”: Meunier regrette l’attitude des Diables pendant le Mondial

    Échec total. Sur et en dehors des terrains. Si certains observateurs avaient pu anticiper une élimination précoce avant même le coup d’envoi du Mondial, personne n'avait prédit une telle désunion au sein du groupe des Diables. Durant le tournoi, le spectacle a davantage eu lieu devant les journalistes que sur les pelouses qataries. Piques entre coéquipiers, critiques à peine voilées... Le vestiaire belge a tout montré, sauf de l’unité. Un comportement désavoué par Thomas Meunier.
  2. Louis van Gaal, candidat surprise à la tête des Diables?  “J'y ai déjà pensé. Il faut convaincre Truus”

    Louis van Gaal, candidat surprise à la tête des Diables? “J'y ai déjà pensé. Il faut convaincre Truus”

    Le départ de Roberto Martinez après l’élimination de la Belgique dès le premier tour du Mondial acté, l’Union belge cherche activement son successeur. Plusieurs noms ressortent déjà du chapeau. Un candidat surprise pourrait se glisser dans la liste. Il s’agit du sélectionneur... des Pays-Bas. Questionné sur le sujet en conférence de presse ce vendredi, Louis Van Gaal n’a pas totalement fermé la porte. “La Belgique est un beau pays avec des gens très sympathiques. Il y a même une magnifique plage à Knokke”, s’est-il amusé. “J’y ai déjà pensé.”
  1. L’ère Martinez est terminée: qui pour lui succéder?

    L’ère Martinez est terminée: qui pour lui succéder?

    L'amour dure trois ans. Même le double pour Roberto Martinez et les Diables. Mais depuis jeudi, l'idylle est définitivement terminée. Le couple semblait usé depuis quelques mois, déjà. Notre équipe nationale est célibataire, mais pas pour très longtemps. Plutôt adepte des relations durables, l’Union belge recherche le candidat idéal pour une nouvelle union sacrée. Swipe à gauche ou à droite, tour d'horizon des possibles successeurs.
  1. “Une Coupe du monde ratée”: Eric Deflandre analyse l’échec des Diables au Qatar

    “Une Coupe du monde ratée”: Eric Deflandre analyse l’échec des Diables au Qatar

    Le chagrin des Belges... Les Diables Rouges sont donc éliminés de la Coupe du Monde dès la phase de groupes après leur partage frustrant 0-0 jeudi soir contre la Croatie, une mésaventure qui ne leur était plus arrivé depuis 1998. L’échec est retentissant pour la génération dite dorée du football belge qui espérait secrètement rééditer sa campagne de Russie en 2018, mais s’est piteusement pris les pieds dans le tapis au Qatar. Le tout sur fond de zizanie avec la révélation de vives tensions au sein de la sélection et un linge sale lavé en public entre les défenseurs et les attaquants. Bilan de ce fiasco avec Eric Deflandre, 49 ans, ancien Diable, présent lors des phases finales de 1998 et 2002.
  1. “Je croyais en ce projet”: Roberto Martinez quitte les Diables avec émotion

    “Je croyais en ce projet”: Roberto Martinez quitte les Diables avec émotion

    Coup de tonnerre. Roberto Martinez a annoncé, dans la foulée du partage vierge (0-0) contre la Croatie fatal à la Belgique, qu’il quittait son poste de sélectionneur national. L’Espagnol, qui a mené les Diables Rouges à la 3e place du Mondial 2018, était arrivé en août 2016. “C’était mon dernier match comme sélectionneur de la Belgique”, a-t-il déclaré. La fédération belge a précisé que la décision de Martinez avait été prise avant le tournoi.
  2. Lukaku maladroit, Courtois impérial, une défense solide: les notes des Diables

    Lukaku maladroit, Courtois impérial, une défense solide: les notes des Diables

    Les Diables ont quitté la Coupe du monde dès le premier tour jeudi à Doha après avoir buté sur la Croatie (0-0), malgré trois énormes occasions de Lukaku en fin de match. La déception est immense pour la “génération dorée” des Courtois, Hazard, entré seulement en toute fin de match, et autre De Bruyne qui abattait peut-être sa dernière carte dans un grand tournoi cet automne au Qatar. Voici nos notes.
  1. Diables, offrez-nous une dernière danse
    Edito

    Diables, of­frez-nous une dernière danse

    La Belgique joue sa survie face à la Croatie ce jeudi après-midi au stade Al Rayyan. Au bord de l’élimination après deux prestations médiocres, les Diables Rouges doivent se racheter et même si un match nul pourrait miraculeusement suffire, c’est une victoire, si possible avec la manière, qui est attendue ou plutôt espérée. Dans le cas contraire, une défaite assortie d’une élimination sans gloire signerait une bien triste fin, indigne d’une “génération dorée” qui a tant apporté au football et au peuple belges. Diables, offrez-nous cette dernière danse.
  2. La terrible désillusion: les Diables quittent (déjà) le Mondial après un partage frustrant face à la Croatie

    La terrible désillusi­on: les Diables quittent (déjà) le Mondial après un partage frustrant face à la Croatie

    Voilà, c’est déjà fini. Les Diables sortent d’un Mondial dès la phase de poules pour la première fois du XXIe siècle. Les coéquipiers de Kevin De Bruyne ne sont jamais parvenus à trouver la faille face à la Croatie (0-0) malgré de nombreuses situations franches. Romelu Lukaku a notamment eu plusieurs occasions de délivrer les siens. Dans l’attitude, pas grand-chose à reprocher aux Diables sur ce match. Mais le sentiment de gâchis est immense après cette élimination par la petite porte d’une compétition internationale qui était certainement la dernière de plusieurs légendes du football belge.
  1. Les quatre raisons de croire à une victoire des Diables face à la Croatie

    Les quatre raisons de croire à une victoire des Diables face à la Croatie

    Le jour de vérité. Les Diables jouent leur qualification pour les huitièmes de finale du Mondial ce jeudi (16h) face à la Croatie. Et l’optimiste n’est pas forcément de mise après un début de Coupe du monde compliqué, entre prestations décevantes sur le terrain et rumeurs de tensions dans le vestiaire. Pourtant, les coéquipiers d’Eden Hazard ont de vraies chances de se ressaisir face à la sélection aux damiers. Voici quatre raisons d’y croire.
  2. Roberto Martinez pointe du doigt “certains médias qui aiment sauter sur des nouvelles fausses ou négatives”
    MISE À JOUR

    Roberto Martinez pointe du doigt “certains médias qui aiment sauter sur des nouvelles fausses ou négatives”

    Après Eden Hazard et Thibaut Courtois mardi, le sélectionneur Roberto Martinez et Timothy Castagne ont tenté de rassurer concernant les tensions qui existeraient dans le groupe. Le coach espagnol a fustigé “des médias qui aiment sauter sur des nouvelles fausses ou négatives”, alors que le latéral de Leceister a affirmé que les Diables étaient “loin de la crise que l’on peut lire” dans la presse. Troisième du groupe F de la Coupe du monde, la Belgique jouera sa qualification pour les huitièmes de finale jeudi dans un match couperet contre la Croatie.