Un bon moment avec ses anciens coéquipiers de Chelsea... mais complètement déplacé pour les fans du Real
Plein écran
Un bon moment avec ses anciens coéquipiers de Chelsea... mais complètement déplacé pour les fans du Real © Marca

Eden Hazard s’excuse auprès des supporters du Real pour son attitude à la fin du match: “Je suis désolé”

Mise à jourEden Hazard n’a pas brillé en demi-finale retour de la Ligue des Champions. Mais, outre sa décevante prestation, c’est surtout son attitude à la fin du match qui a suscité la polémique en Espagne. L’ancien joueur de Chelsea était visiblement très heureux de retrouver certains anciens coéquipiers. Un peu trop. “Ce garçon n’a pas compris ce que représente le Real Madrid”, a accusé dans la foulée le journal sportif AS. 24 heures après les faits, Eden Hazard a présenté ses excuses sur les réseaux sociaux.

  1. Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre la Finlande: “Il est temps qu’Hazard sorte de sa tanière”

    Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre la Finlande: “Il est temps qu’Hazard sorte de sa tanière”

    Les Belges ont donc signé une troisième victoire consécutive dans leur Euro 2020 en s’imposant 0-2 contre la Finlande à Saint-Pétersbourg pour terminer à la première place du groupe B. Les Diables ont néanmoins dû attendre la 74e minute pour trouver la faille contre la 54e nation mondiale, qu’ils n’ont, croyez-le ou pas, plus réussi à battre depuis… 1968. Et ce malgré la présence au coup d’envoi de Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Axel Witsel. Cela leur octroie désormais deux certitudes. La première est qu’ils joueront ce dimanche 27 juin à 18h à Séville contre l’un des quatre meilleurs troisièmes. Et la deuxième, c’est qu’ils devront tout de même se montrer un peu plus inspirés s’ils veulent aller loin dans le tournoi. C’est aussi l’avis Jan Ceulemans, notre consultant, présent en finale de l’Euro 1980 et capitaine de la folle épopée au Mexique en 1986 avec une place dans le dernier carré.
  2. Le sourire d’Eden Hazard après l’élimination du Real ne passe pas: “Il n'a pas compris ce que représente ce club”

    Le sourire d’Eden Hazard après l’élimination du Real ne passe pas: “Il n'a pas compris ce que représente ce club”

    Retour manqué. Appelé à refouler la pelouse de Stamford Bridge, Eden Hazard n’a pas brillé en demi-finale retour de la Ligue des Champions. À l'image de ses compères offensifs, le Diable Rouge a peu eu l’occasion de se mettre en évidence. Outre sa décevante prestation, c’est son attitude en fin de match qui alimente les débats en Espagne. L'ancien Blues s’est affiché, sourire aux lèvres, avec certains de ses anciens coéquipiers. “Ce garçon n’a pas compris ce que représente le Real Madrid”, fustige le média spécialisé AS.
  3. Eden Hazard allumé par Daniel Riolo: “Il est passé dans la case pitié, il fait vraiment de la peine”

    Eden Hazard allumé par Daniel Riolo: “Il est passé dans la case pitié, il fait vraiment de la peine”

    Eden Hazard ne conservera sans doute pas un souvenir impérissable de son retour à Stamford Bridge. Si l'élimination madrilène s’explique par une incapacité collective à déjouer le plan londonien mis en place par Thomas Tuchel, le Diable Rouge cristallise les critiques. Son niveau de jeu et son attitude après la rencontre suscitent de nombreux, et parfois virulents, commentaires. Pour le journaliste français Daniel Riolo, l’ancien lillois est “passé dans la case pitié”.
  4. De Bruyne et Lukaku toujours au top, Doku réussit sa première, Chadli et Trossard décevants: les notes des Diables
    Bulletin

    De Bruyne et Lukaku toujours au top, Doku réussit sa première, Chadli et Trossard décevants: les notes des Diables

    La Belgique, déjà qualifiée pour les huitièmes de finale de l’Euro 2020, a assuré la première place du groupe B en s'imposant face à la Finlande à Saint-Pétersbourg lundi. Roberto Martinez avait décidé d’effectuer un large turnover pour ce 3e et dernier match de poules. Alors que la défense n’a pas eu beaucoup de travail, Nacer Chadli et Leondro Trossard n'ont pas profité de la chance d’être dans le onze de base, livrant une prestation sans relief. À l’inverse, Jérémy Doku a été très intéressant. Les cadors de retour de blessures Witsel et Hazard ont montré qu’ils ont retrouvé la forme avant la phase à élimination directe. De leur côté, Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku ont (encore) rendu une copie propre. Bulletin.
  1. Chelsea maîtrise le Real, pas de finale pour Hazard et Courtois

    Chelsea maîtrise le Real, pas de finale pour Hazard et Courtois

    Ne vous fiez pas au score, il n’y a pas vraiment eu match à Stamford Bridge. Supérieur à son adversaire durant 90 minutes, Chelsea a livré une copie parfaite. L’organisation londonienne a complètement anesthésié le secteur offensif madrilène et c’est principalement dans le rectangle de Thibaut Courtois que le danger a été semé tout au long de cette demi-finale retour de Ligue des Champions. Pour son come-back chez les Blues, Eden Hazard s’est montré à l’instar de son équipe, timide. Kevin De Bruyne sera le seul Diable Rouge à convoiter la C1, le 29 mai prochain.
  2. Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre le Danemark: “La classe de De Bruyne a fait la différence”

    Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre le Danemark: “La classe de De Bruyne a fait la différence”

    Les Diables Rouges ont remporté le deuxième match de leur Euro 2020 en s’imposant 1-2 contre le Danemark à Copenhague. Ce fut néanmoins tout sauf une promenade de santé dans le Parken Stadium lors d’une rencontre à la charge émotionnelle très importante suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen, le meneur de jeu danois, samedi dernier contre la Finlande. L’espace d’une mi-temps, ce furent même les anges gardiens du n°10 danois qui avaient le feu du diable, avant que la rentrée du messie Kevin De Bruyne ne fasse basculer la rencontre. C’est aussi le sentiment de notre consultant, Jan Ceulemans, présent en finale de l’Euro 1980 et capitaine de la folle épopée au Mexique en 1986 avec une place dans le dernier carré. Voici son analyse.