Le sélectionneur danois Kasper Hjulmand
Plein écran
Le sélectionneur danois Kasper Hjulmand © EPA

Hjulmand sur la Belgique: “La seule équipe nationale qui me fait penser à un club”

Battu dans les circonstances que l’on connaît samedi dernier par la Finlande (0-1), après le malaise cardiaque de Christian Eriksen, le Danemark est dos au mur à la veille de son match contre la Belgique. Les Danois, que défieront les Diables Rouges jeudi à Copenhague (18h) dans le groupe B de l’Euro, doivent signer un résultat positif pour conserver un espoir de qualification.

  1. "Un problème de faux indépendants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    "Un problème de faux indépen­dants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    “Il y a certainement un problème de fausse indépendance et de sous-traitance illégale" au sein de la compagnie aérienne lituanienne Klasjet, chargée de transporter les Diables Rouges vers et depuis les villes accueillant leurs matches durant l'Euro de football. C'est ce qu'a affirmé vendredi Charles-Eric Clesse, auditeur du travail de Charleroi, auprès de l'agence de presse Belga, après deux opérations de contrôle du personnel de cabine et des pilotes de l'avion qui transporte l'équipe nationale.
  2. Doku au (premier grand) rendez-vous, le couac Vertonghen: les notes des Diables

    Doku au (premier grand) ren­dez-vous, le couac Vertonghen: les notes des Diables

    La Belgique n’est pas parvenue à se qualifier pour le dernier carré de l’Euro 2020. Vendredi à Munich, les Diables Rouges se sont inclinés 1-2 devant l’Italie. C’est avec Kevin De Bruyne, mais sans Eden Hazard, que la Belgique a entamé son quatrième quart de finale consécutif dans un tournoi majeur. Pour remplacer son capitaine, Roberto Martinez a surpris en lançant le benjamin du groupe Jérémy Doku. Un choix payant. L'ancien Anderlechtois a été le meilleur Diable (7). La jeunesse a pris le pas sur l’expérience. Auteur d’une erreur sur le but d'ouverture, Jan Vertonghen (4) a précipité la chute des siens.
  3. La presse belge est-elle trop gentille avec les Diables et Roberto Martinez?

    La presse belge est-elle trop gentille avec les Diables et Roberto Martinez?

    “On a été éliminé par le futur champion d’Europe”. Ce constat devrait occuper une place de choix dans le discours médiatique des Diables dans les semaines et mois à venir. Un argument supplémentaire pour légitimer la sortie précoce à l’Euro 2020? Il ne paraît même pas nécessaire. Malgré son statut de prétendante à la victoire finale et les hautes ambitions affichées, notre sélection ne croule pas sous les critiques depuis son revers logique face à l’Italie. Comment expliquer cette couverture jugée clémente par certains observateurs dont l’ancien sélectionneur René Vandereycken? Focus.