Plein écran
© BELGA

Jordan Lukaku dézingue Marc Wilmots: “Il n’y avait personne qui nous dirigeait”

Dans un entretien accordé à Eleven Sports, Jordan Lukaku a une nouvelle fois évoqué le quart de finale  de l’Euro 2016 contre le Pays de Galles. Près de quatre ans après l'élimination douloureuse, il pointe toujours le même responsable: Marc Wilmots. Le petit frère de “Big Rom” livre également son autocritique et admet  avoir été “nul”. 

Deux frères, deux ambiances. Si Romelu Lukaku se montre plutôt prudent et mesuré lors de ses déclarations face aux journalistes, son frère Jordan opte pour un style un peu moins épuré. Sa cible de prédilection? Marc Wilmots. Pour le défenseur de la Lazio, c’est clair, si les Diables ont quitté précocement l’Euro 2016, c’est à cause du sélectionneur de l'époque. 

“Si on avait gagné le tournoi, des gens auraient dit que c’était grâce à lui. En réalité, il avait juste de la chance d’avoir des joueurs qui l’ont porté. L'équipe était déjà hyper soudée, mais il n’y avait personne pour nous diriger”, entame l'ancien Ostendais. 

“Il y avait Marc Wilmots quand même”, interrompt le journaliste. “Qui?”, interroge ironiquement Lukaku. “Ah, il est bon? Moi, je ne le trouvais pas excellent. On disposait de plusieurs armes et sa consigne c'était ‘Donne le ballon à Eden’.”

“Cela n’enlève rien au fait que j’ai été nul”, poursuit-il. “Je sais que je n'ai pas été bon. Mais on est en 2020. Je suis censé pleurer pendant combien de temps?”

Ce n’est pas la première fois que Jordan Lukaku s’en prend à son ancien entraîneur. En mai 2017, il avait déjà exprimé toutes ses réserves (c’est un euphémisme) à l’égard du Taureau de Dongelberg dans une interview à Sport/Foot Magazine “Le Pays de Galles, et avec tout le respect que j’ai pour eux, on doit toujours passer (...) Mais ce n’était pas dur de nous bloquer, puisqu’on n’avait pas de système de jeu (...) Quand tu vas à l’Euro mal préparé, ça devient difficile de le gagner, ce n’est pas une partie de Fifa (NDLR: référence au jeu vidéo). À aucun moment, j’ai vu quelque chose qui ressemblait à une préparation.”