Romelu Lukaku et Thomas Meunier
Plein écran
Romelu Lukaku et Thomas Meunier © BELGA

La classe de Meunier: “C’est malheureux de rentrer comme cela, Timothy méritait de jouer”

Un gros choc entre Timothy Castagne et Daler Kuzayev a contraint les deux joueurs à céder leur place (27e). Le latéral droit de Leicester, titulaire pour son premier grand tournoi, a été remplacé par Thomas Meunier, auteur d'un but quelques minutes plus tard. Le joueur de Dortmund a eu une pensée pour son ami et concurrent au poste de latéral droit à l’issue de la rencontre. 

  1. L’hommage de Lukaku à Eriksen: “I love you”

    L’hommage de Lukaku à Eriksen: “I love you”

    Il a fallu à peine dix minutes à Romelu Lukaku pour trouver le chemin des filets dans ce championnat d’Europe. L’attaquant des Diables a ouvert le score contre la Russie et s’est ensuite précipité vers la caméra pour adresser un message à Christian Eriksen son coéquipier à l’Inter: “Chris, stay strong. I love you (NDLR: reste fort, je t'aime)”. Le Danois s’était écroulé juste avant la pause lors de la rencontre entre le Danemark et la Finlande. Pendant un moment, le pire a été redouté, mais heureusement l’état d’Eriksen ne semble plus inspirer d'inquiétude.
  2. Une entrée en matière idéale pour les Diables Rouges

    Une entrée en matière idéale pour les Diables Rouges

    En toute sérénité! Contre des Russes qu’ils avaient dominés à deux reprises lors des éliminatoires, les Diables Rouges ont fait le boulot, samedi soir, en ouverture de leur championnat d’Europe. Un doublé de Romelu Lukaku, un but de Thomas Meunier et une victoire qui permet à la Belgique de s’installer aux commandes de son groupe avant le déplacement à Copenhague, jeudi soir. Un départ idéal pour l’équipe de Roberto Martinez, avec toutefois une ombre au tableau: les sorties sur blessures de Timothy Castagne (pommette cassée et Euro terminé) et de Jan Vertonghen, légèrement touché à la cheville.
  1. "Un problème de faux indépendants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    "Un problème de faux indépen­dants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    “Il y a certainement un problème de fausse indépendance et de sous-traitance illégale" au sein de la compagnie aérienne lituanienne Klasjet, chargée de transporter les Diables Rouges vers et depuis les villes accueillant leurs matches durant l'Euro de football. C'est ce qu'a affirmé vendredi Charles-Eric Clesse, auditeur du travail de Charleroi, auprès de l'agence de presse Belga, après deux opérations de contrôle du personnel de cabine et des pilotes de l'avion qui transporte l'équipe nationale.
  2. La presse belge est-elle trop gentille avec les Diables et Roberto Martinez?

    La presse belge est-elle trop gentille avec les Diables et Roberto Martinez?

    “On a été éliminé par le futur champion d’Europe”. Ce constat devrait occuper une place de choix dans le discours médiatique des Diables dans les semaines et mois à venir. Un argument supplémentaire pour légitimer la sortie précoce à l’Euro 2020? Il ne paraît même pas nécessaire. Malgré son statut de prétendante à la victoire finale et les hautes ambitions affichées, notre sélection ne croule pas sous les critiques depuis son revers logique face à l’Italie. Comment expliquer cette couverture jugée clémente par certains observateurs dont l’ancien sélectionneur René Vandereycken? Focus.
  3. Dans l'infirmerie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Dans l'infirme­rie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Le staff médical des Diables rouges a (beaucoup) de travail cette année. Il a d’abord remis sur pied Axel Witsel en un temps record, et a fort à faire avec Kevin De Bruyne et Eden Hazard. Ces médecins du sport n’offrent pas leurs services qu’aux professionnels. Même en tant qu’athlète amateur, vous pouvez leur rendre visite dans leur centre pour vous y faire soigner. Le plus célèbre se nomme Lieven Maesschalck, mais vous pouvez également consulter Geert Declerq et Kristof Sas. Ils ont accepté de se confier sur la façon dont ils fonctionnent.