Pool via REUTERS
Plein écran
© Pool via REUTERS

La Finlande prête à jouer “le match le plus important de son histoire” face aux Diables

La Finlande, petit poucet théorique du groupe B de l'Euro 2020 de football n'est qu'à un point d'une qualification historique pour les huitièmes de finale. La motivation est donc grande chez les "Hiboux du coach Markku Kanerva même s'ils seront opposés pour la circonstance à la Belgique, première équipe au classement mondial de la FIFA, lundi soir à Saint-Pétersbourg (21h00). "Ce sera le match le plus important de l'histoire du football finlandais", a reconnu Kanerva, dimanche lors de la conférence de presse d'avant-match.

  1. Kevin De Bruyne: “Je vois 8 à 10 équipes capables de remporter l’Euro”

    Kevin De Bruyne: “Je vois 8 à 10 équipes capables de remporter l’Euro”

    Il y a près de 11 ans, le 11 août 2010, Kevin De Bruyne a effectué ses débuts en équipe nationale, lors d'une défaite contre la Finlande (1-0) à Turku. Lundi, le dépositaire du jeu belge retrouvera les Finlandais à l'occasion de la 3e journée du groupe B de l'Euro. "J'étais un peu surpris de jouer à l'époque. Je n'ai pas de souvenirs précis de cette rencontre. Depuis, j'ai vécu beaucoup de moments très agréables avec l'équipe nationale", s'est souvenu De Bruyne samedi en conférence de presse. En outre, le joueur de Manchester City voit “8 à 10 équipes capables de remporter l’Euro.”
  1. “L’Euro, pas un échec”, le futur des Diables, sa situation personnelle: ce qu’il faut retenir de “l’examen” de Roberto Martinez

    “L’Euro, pas un échec”, le futur des Diables, sa situation personnel­le: ce qu’il faut retenir de “l’examen” de Roberto Martinez

    Six jours après l’élimination précoce de la Belgique à l’Euro 2020, Roberto Martinez s’est présenté face aux journalistes pour le traditionnel bilan d’après-tournoi. Un examen initialement prévu samedi dernier, qu’il avait souhaité reporter de quelques jours. À tête reposée, après avoir laissé se dissiper l’“émotion”, le sélectionneur a confirmé son envie de poursuivre l’aventure à la tête des Diables. Il considère que la sortie en quart de finale n’est pas un échec et envisage le futur avec optimisme, se basant notamment sur une liste de 12 jeunes joueurs prêts à rendre l’effectif plus concurrentiel.