Le coup de gueule de Romelu Lukaku contre le racisme, la Serie A lance une campagne

L'attaquant belge de l'Inter Milan Romelu Lukaku a été la cible de cris racistes dimanche lors du match de son équipe à Cagliari, en Sardaigne, comptant pour la 2e journée de Serie A.

Plein écran
© Photo News

Des "cris de singe" ont retenti au moment où Lukaku s'apprêtait à frapper un penalty pour l'Inter. Lukaku a marqué, pour donner l'avantage à son équipe (2-1) et ces cris, parfaitement audibles à la télévision italienne, ont continué quelques secondes.

Lukaku a jeté un regard furieux en direction de la tribune d'où sont partis ces cris avant d'être entouré par ses équipiers. Le match a repris normalement et n'a pas été arrêté par l'arbitre.

En avril, l'attaquant Moise Kean, alors à la Juventus, avait déjà été la cible des mêmes cris racistes après un but inscrit à Cagliari. Le Français Blaise Matuidi (Juventus) a également été victime de ces cris, lui aussi à Cagliari.

La réaction de Lukaku

L’attaquant des Diables est sorti du silence lundi sur Instagram. “Beaucoup de joueurs ont souffert d’abus racistes ces derniers mois. J’en ai été victime hier soir. Le football est un jeu dont tout le monde doit profiter et nous ne devrions accepter aucune forme de discrimination qui pourrait faire honte à notre sport. J’espère que les fédérations de football du monde entier vont réagir fermement à tous les cas de discrimination”, a-t-il réagi.

“Les réseaux sociaux (Instagram, Twitter, Facebook,…) doivent mieux travailler comme les clubs de football parce que tous les jours on voit au moins un commentaire en dessous d’un post sur une personne de couleur. Nous le disons depuis des années et il n’y a toujours pas d’action. Mesdames et Messieurs nous sommes en 2019, au lieu d’aller de l’avant, nous reculons. Et j’espère que les joueurs doivent s’unir et prendre position sur ce sujet pour garder ce sport propre et agréable pour tous”, a poursuivi Romelu Lukaku. 

La Serie A veut agir 

La Lega Serie A va lancer une campagne antiracisme après que Romelu Lukaku a été victime de cris racistes dimanche à Cagliari, a annoncé l’instance en charge du championnat d’Italie lundi. La Serie A va lancer en octobre une “équipe contre le racisme”, composée de vingt joueurs, chacun venant d’un des vingt clubs de Serie A.

Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
Plein écran
© EPA
  1. Tottenham décevant et surpris, Leipzig impressionne
    Play

    Tottenham décevant et surpris, Leipzig impression­ne

    Nouvelle surprise en Ligue des Champions! Après le tenant du titre, Liverpool, et l’un des grands favoris, le PSG, c’est le finaliste de la saison dernière, Tottenham, qui est tombé en huitième de finale aller de la Ligue des Champions. Dominés par une séduisante équipe de Leipzig, Toby Alderweireld et les Spurs ont logiquement craqué en seconde période et devront proposer une prestation beaucoup plus aboutie en Allemagne pour espérer rejoindre les quarts de finale.
  2. L’Atalanta fait déjà un grand pas vers les quarts
    Play

    L’Atalanta fait déjà un grand pas vers les quarts

    Des quatre équipes qui se sont imposées cette semaine en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions, l’Atalanta est celle qui s’est rapprochée le plus des quarts de finale. Les Italiens, sans Timothy Castagne, resté sur le banc, ont servi atomisé Valence, mercredi soir, à San Siro. Bonne surprise de ce cru 2019-2020, l’Atalanta, qui dispute la toute première Ligue des Champions de son histoire, est bien parti pour prolonger le rêve. À moins d’une remontada espagnole, le 10 mars prochain?