Les Diables face à la Russie.
Plein écran
Les Diables face à la Russie. © BELGA

Le focus de CNN sur les Diables: “L'une des plus grandes réussites du monde du sport”

La régularité au plus haut niveau des Diables depuis des années intrigue CNN. “Comment l’un des plus petits pays a-t-il pu constituer l’équipe la mieux classée du sport le plus populaire de la planète?”, s’interroge le média américain dans un article très fourni, avec notamment les témoignages de Thibaut Courtois, de Romelu Lukaku et de Roberto Martinez.

  1. Martinez entretient le flou à propos de Hazard et KDB: “Il joue à des petits jeux”, répond Mancini

    Martinez entretient le flou à propos de Hazard et KDB: “Il joue à des petits jeux”, répond Mancini

    Roberto Mancini contre Roberto Martinez. Vendredi à Munich, le duel entre l'Italie et la Belgique, comptant pour les quarts de finale de l'Euro 2020, sera aussi un affrontement entre deux sélectionneurs aux qualités tactiques indéniables. Le transalpin, présent en conférence de presse à la veille du match, ne compte visiblement pas renier ses principes de jeu contre les Diables Rouges.
  2. Une équipe “créative” et “sympathique”, Lukaku “charismatique”: les Diables vus d’Italie

    Une équipe “créative” et “sympathi­que”, Lukaku “charisma­ti­que”: les Diables vus d’Italie

    “Pour faire court, disons que nous avons démontré que nous étions davantage une équipe qu’eux.” L'avis d’Antonio Conte est clair, tranché, lorsqu’on lui demande de comparer la Squadra aux Diables. Le reflet de l'image entretenue au pays envers notre équipe équipe nationale? “La Belgique est surtout évoquée par le prisme Lukaku. On note la force de frappe créative et offensive de l’équipe, mais on souligne également que défensivement, il y a des trucs à faire", avance Johann Crochet, journaliste et spécialiste du football italien pour le média français RMC. “Ici, tout le monde est bien conscient que l’Italie n’est pas forcément favorite et que la Belgique s’érige comme un gros test.”
  3. Jan Ceulemans, notre consultant, après l’élimination des Diables contre l’Italie: “Cette génération dorée a laissé filer une occasion unique”

    Jan Ceulemans, notre consultant, après l’élimination des Diables contre l’Italie: “Cette génération dorée a laissé filer une occasion unique”

    Les Diables Rouges ne remporteront donc pas l’Euro 2020. Ils ne disputeront même pas la finale, le dimanche 11 juillet prochain à Wembley. Comme il y a cinq ans, les Belges ont été éliminés au stade des quarts de finale, battus cette fois 1-2 à Munich par une équipe d’Italie new look, dont le football virevoltant est peut-être parti pour mettre à sa botte tout le Vieux Continent. Il y a bien entendu des circonstances atténuantes, avec les blessures qui ont touché Kevin De Bruyne et Eden Hazard, les deux fers de lance, avant et pendant le tournoi, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une énorme déception. Jan Ceulemans, notre consultant, présent en finale de l’Euro 1980 et capitaine de la folle épopée au Mexique en 1986 avec une place dans le dernier carré, n’a même pas peur d’affirmer qu’il s’agit « d’un échec » pour cette génération dorée qui n’a toujours rien gagné. Il espère simplement qu’elle aura encore une chance, dans un an, lors de la Coupe du Monde au Qatar…
  4. Avec Kevin De Bruyne: les dix nominés pour le but de l’Euro 2020
    Euro 2020

    Avec Kevin De Bruyne: les dix nominés pour le but de l’Euro 2020

    Après Romelu Lukaku, nommé dans le onze type de l’Euro 2020, un autre Diable Rouge pourrait être récompensé. Kevin De Bruyne figure aux côtés de Cristiano Ronaldo, Luka Modric, Patrik Schick ou encore Federico Chiesa parmi les dix nominés pour le trophée du but de l’Euro. C’est désormais aux internautes de se prononcer, ils ont jusqu’à ce mercredi 15h pour élire leur but du tournoi. En attendant, revoici les dix buts sélectionnés par le comité d’observateurs de l’UEFA.
  1. Quel avenir pour Roberto Martinez à la tête des Diables? “Un changement est peut-être nécessaire”

    Quel avenir pour Roberto Martinez à la tête des Diables? “Un changement est peut-être nécessaire”

    Interrogé, après l’élimination face à l’Italie, sur son avenir à la tête des Diables Rouges, Roberto Martinez a préféré botter en touche. “Je ne préfère rien dire sur le coup de l’émotion. C’est un moment difficile”, s’est-il contenté de commenter. Une réponse qui n'aura évidemment pas le don de clore le débat, entamé notamment sur le plateau de la RTBF, vendredi soir.
  2. “L’Euro, pas un échec”, le futur des Diables, sa situation personnelle: ce qu’il faut retenir de “l’examen” de Roberto Martinez

    “L’Euro, pas un échec”, le futur des Diables, sa situation personnel­le: ce qu’il faut retenir de “l’examen” de Roberto Martinez

    Six jours après l’élimination précoce de la Belgique à l’Euro 2020, Roberto Martinez s’est présenté face aux journalistes pour le traditionnel bilan d’après-tournoi. Un examen initialement prévu samedi dernier, qu’il avait souhaité reporter de quelques jours. À tête reposée, après avoir laissé se dissiper l’“émotion”, le sélectionneur a confirmé son envie de poursuivre l’aventure à la tête des Diables. Il considère que la sortie en quart de finale n’est pas un échec et envisage le futur avec optimisme, se basant notamment sur une liste de 12 jeunes joueurs prêts à rendre l’effectif plus concurrentiel.