REUTERS
Plein écran
© REUTERS

Les 14 sponsors officiels des Diables vont boycotter le Mondial au Qatar

Les 14 sponsors des Diables Rouges ont décidé de boycotter la Coupe du monde au Qatar, du 20 novembre au 18 décembre prochain, rapporte la DH. La raison? La situation des droits de l’Homme dans le pays organisateur.

  1. “Et si c’était le transfert de l'été?”: Ancelotti, Courtois et les médias saluent le come-back d’Eden Hazard

    “Et si c’était le transfert de l'été?”: Ancelotti, Courtois et les médias saluent le come-back d’Eden Hazard

    Un immense soulagement. Monté à la demi-heure de jeu à la place de Karim Benzema, blessé, Eden Hazard a montré qu’il avait encore son mot à dire dans la rotation de Carlo Ancelotti. Auteur d’un assist et d’un but, il a réalisé une performance qui n’est pas passée inaperçue auprès des médias, des supporters, et de ses coéquipiers. Carlo Ancelotti a même encouragé le Diable à poursuivre sur cette voie.
  2. Ronaldinho de passage en Belgique: “Courtois, De Bruyne... Pourquoi ne pourriez-vous pas devenir champions du monde au Qatar?”

    Ronaldinho de passage en Belgique: “Courtois, De Bruyne... Pourquoi ne pour­riez-vous pas devenir champions du monde au Qatar?”

    L’ex-star du football mondial, Ronaldinho, est de passage en Belgique à l’occasion d’un match de gala entre La Gantoise et le Standard ce mercredi. Le champion du monde et Ballon d’or brésilien s’est confié à HLN sur sa carrière, ce fameux Belgique-Brésil en 2002 et les Diables Rouges. “Je les place toujours au même niveau que le Brésil”, a-t-il déclaré.
  3. Les sponsors de la Coupe du monde appelés à soutenir l'indemnisation des ouvriers au Qatar

    Les sponsors de la Coupe du monde appelés à soutenir l'indemni­sa­ti­on des ouvriers au Qatar

    À deux mois de la Coupe du monde au Qatar, les organisations internationales Human Rights Watch, Amnesty International et FairSquare exhortent, mardi, les sponsors de la Fédération internationale de football (Fifa) à faire pression sur celle-ci ainsi que sur le gouvernement qatari pour qu'ils "indemnisent et offrent d'autres recours aux travailleurs migrants et à leurs familles en cas de décès, blessures, salaires impayés ou dettes dues aux frais de recrutement illégaux pendant la préparation de la compétition".