Plein écran
© Photo News

Les Diables, le sentiment du devoir accompli

Les Diables peuvent partir en vacances l’esprit tranquille. Pour ce dernier devoir de la saison, les hommes de Roberto Martinez n’ont pas dû forcer leur talent pour venir à bout de l’Ecosse (3-0, Lukaku x2, De Bruyne) dans le cadre des qualifications pour l’EURO 2020. Romelu Lukaku, encore lui, a inscrit un doublé, gonflant encore un peu plus ses stats en équipe nationale. La Belgique, qui n’a pas de rival sérieux dans ce groupe, poursuit sa promenade de santé dans ces éliminatoires (12 sur 12). L’Euro est déjà à portée de main pour les Belges.

Le match

3-0: tout comme face au Kazakhstan samedi, c’est une victoire nette et sans bavure pour les Diables, supérieurs dans tous les secteurs de jeu. Face à une équipe écossaise en pleine reconstruction et absente d’un tournoi majeur depuis plus de 20 ans, les Belges ont fait preuve de patience et de maturité. Il a fallu attendre le temps additionnel de la première mi-temps pour trouver l’ouverture. Lukaku, encore lui, a mis la Belgique sur la voie du succès (1-0) d’une belle reprise de la tête sur un assist 5 étoiles signé Hazard. En seconde période, l’attaquant de ManU a fait parler son opportunisme pour doubler la mise, malgré un parfum de hors-jeu. Très actif et entreprenant, Kevin De Bruyne a scellé le score final d’une superbe frappe. 

Plein écran
© Action Images via Reuters

Le moment marquant

“26 ans, déjà une légende”: un tifo a rendu hommage à Romelu Lukaku avant la rencontre. Et pour illustrer la banderole déployée par les fans belges, l’attaquant de Manchester United a planté un nouveau doublé - son 13e en équipe nationale. Meilleur buteur de l’histoire des Diables avec désormais 48 buts au compteur, Big Rom a alimenté encore un peu plus ses statistiques exceptionnelles. “Le message du public m’a fait plaisir. Tout le monde connaît mon histoire avec l’équipe nationale. Cela n’a pas toujours été facile”, a commenté le Diable Rouge sur la RTBF.

Plein écran
© BELGA

L’homme du match

Parfois critiqué en équipe nationale, Kevin De Bruyne a sans doute été le Diable le plus actif ce soir face à l’Ecosse. Plein d’envie, généreux, entreprenant, la star de Manchester City a été dans tous les bons coups. Aligné un cran plus haut à la place de Dries Mertens, remplaçant, KDB a marché sur l’eau, multipliant les tentatives et les actions individuelles. Il a finalement été récompensé de ses efforts en fin de match en inscrivant le troisième but d’une frappe limpide à ras de terre. La classe.

La déclaration

Citation

Le vestiaire madrilène va accueillir Eden Hazard les bras ouverts. Je serai là pour l’aider. Je connais Eden et tout se passera bien dès le premier jour

Le tweet

La qualif’ déjà en poche?

Seuls en tête du groupe I avec un parcours sans faute (12 sur 12), les Diables rouges balaient tout sur leur passage. Tout semble trop facile pour les hommes de Roberto Martinez, qui n’ont pas de concurrent digne de ce nom dans ces éliminatoires. Après quatre journées, les Belges ont quasiment déjà leur billet pour l’Euro en poche. Les Diables comptent trois points d’avance sur la Russie, qui s’est imposée (1-0) contre Chypre, et six sur le Kazakhstan et l’Ecosse. Il faudra toutefois négocier avec sérieux les déplacements à venir en Ecosse, au Kazakhstan et en Russie. D’ici là, bonnes vacances Messieurs. 

Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News
Plein écran
© Photo News