Le match des Diables a été remarqué en France
Plein écran
Le match des Diables a été remarqué en France © L'Equipe/Photo News

Les médias français comparent les Diables... aux Bleus en 2018: “ On verra ce qu’en pensent désormais les puristes”

Revue de presse“Une auto-destruction”. C’est ainsi que le Daily Mail a décrit l’élimination de l’Angleterre dans cette Ligue des Nations après sa défaite face à la Belgique. Des critiques pour les Three Lions, mais aussi des éloges pour les Diables et Romelu Lukaku. “Un des joueurs les plus sous-estimés”, estime The Mirror. De leur côté, les médias français ont comparé la performance des Diables… aux Bleus en 2018.

  1. Un doublé et un partage pour Christian Benteke, nouvelle désillusion pour Manchester United
    Premier League

    Un doublé et un partage pour Christian Benteke, nouvelle désillusi­on pour Manchester United

    Christian Benteke a brillé avec Crystal Palace, samedi après-midi, sur la pelouse de Burnley. Auteur d’un doublé, Big Ben’ est devenu le deuxième meilleur buteur belge de l’histoire en Premier League, mais ça n’a pas suffi aux Eagles, contraints au partage au terme d'un match spectaculaire (3-3). La surprise de l’après-midi est venue de Watford, qui s’est offert le scalp du Manchester United de Cristiano Ronaldo. La défaite de trop pour Ole-Gunnar Solskjaer?
  2. Une revanche sans convaincre contre l’Angleterre et une “finale” contre le Danemark pour les Diables

    Une revanche sans convaincre contre l’Angleterre et une “finale” contre le Danemark pour les Diables

    Des Diables à contre-emploi. Pour son 50e match de l’ère Martinez, notre équipe nationale a montré, après le repos surtout, un visage plutôt étonnant en laissant le ballon à l’adversaire et en évoluant (très) bas. D’accord, l’essentiel avait été fait en première période avec une efficacité parfaite, deux jolies réalisations et un avantage de deux buts. La Belgique a donné le sentiment de subir, mais sans jamais vraiment se faire peur, au final. Un luxe que seules les grandes équipes peuvent s’offrir. Autre motif de satisfaction, les Diables se rapprochent encore un peu plus du Final Four. Le ticket devra être validé mercredi contre le Danemark, un partage suffira.
  1. Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans
    Guide-epargne.be

    Un livret d'épargne classique auprès d’une grande banque? Dans ce cas, le montant de vos épargnes ne sera doublé qu’au bout de… 636 ans

    Depuis un certain temps déjà, les taux d’intérêt sur nos livrets d’épargne sont fort bas. Avec le taux minimal légal pour les comptes d’épargne réglementés, appliqué par la plupart des grandes banques, vous devriez attendre 636 ans avant que le montant de vos épargnes ne soit doublé. Toutefois, ceux qui optent pour des produits d’épargne ou d’investissement plus rentables, pourraient parvenir à augmenter de 100% leur capital durant leur vie. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique comment ceci est possible.