Plein écran
© Photo News

Les plans de Roberto Martinez pour préparer l’Euro

Compétition différente, préparation différente. L’ultime rassemblement avant d’entamer le championnat d’Europe ne ressemblera pas à celui concocté en amont du Mondial 2018. Un stage d’une dizaine de jours à l'étranger est notamment envisagé, rapporte Het Laatste Nieuws. Concernant les matches amicaux, en revanche, la ligne directrice reste identique: pas de grands noms et des profils similaires à ceux rencontrés lors de la compétition. 

La Belgique n’est pas encore qualifiée officiellement (ce sera normalement le cas ce jeudi soir), mais le sélectionneur et la fédération ont déjà tracé le chemin censé mener vers l’Euro 2020. Malgré le parcours historique réalisé en Russie en 2018, Roberto Martinez a décidé de revoir sa copie à l’heure d'établir le programme de préparation. 

Avant le dernier Mondial, le sélectionneur avait préféré garder ses joueurs à Tubize afin de leur permettre de passer du temps avec leurs proches et leurs familles le plus longtemps possible. Avant l’Euro, les Diables s’envoleront pour un stage d’une dizaine de jours à l’étranger. 

“Entre se sentir à l’aise quelque part et s’ennuyer, la frontière est mince. Nous ne pouvons pas rester 51 jours à Tubize. Il est important de ne pas passer plus de 20 à 25 jours dans le même environnement. Donc nous allons essayer de changer notre approche pré-Mondial”, commente le sélectionneur dans Het Laaste Nieuws. Le site de la ville brabançonne ne dispose pas de terrain de golf ou de piscine et n’est pas propice à la pratique du vélo. Sans oublier qu’il se situe à quelques décamètres des voies de chemin de fer et que de nombreux trains passent chaque jour à proximité du Centre National. 

Plein écran
© BELGA

Contre le Qatar en mars?

Concernant les matches amicaux, il ne faut pas s'attendre à des affiches de gala. Elles n’ont pas les préférences de l'ancien entraîneur d’Everton. “On ne sait jamais qui jouera et le degré de motivation”. Référence notamment à l’absence de Ronaldo lors de la rencontre contre le Portugal avant le Mondial russe. Roberto Martinez préfère défier des nations déterminées en fonction des adversaires qui seront affrontés lors de la phase de poules. 

Pas de match contre la France donc, malgré le partenariat qui lie les deux fédérations. Le duel pourrait avoir lieu après la compétition. L’Union belge a également un contrat en cours avec la Norvège. Selon le tirage, un déplacement à Oslo est envisageable. 

Si la préparation de l’Euro à proprement parler débutera le 24 mai, une trêve internationale est prévue en mars. Le Qatar est prêt à offrir deux millions d’euros à l’Union belge pour une joute amicale. Roberto Martinez ne semble pas particulièrement emballé par l’idée, mais la fédération peut difficilement refuser une proposition aussi lucrative.