Plein écran
© AP

Les propos de Lukaku sur le Covid-19 ne passent pas auprès de l’Inter Milan

Les propos de Romelu Lukaku sur la présence massive du coronavirus au sein de la sélection intériste n’ont pas plu à son employeur. Selon l’attaquant des Diables, “23 des 25 joueurs” de son équipe ont été malades après la trêve hivernale, ce que l’Inter dément formellement. “Big Rom”, qui a présenté ses excuses à son club en interne, ne sera pas sanctionné pour ses déclarations “infondées”.

“En décembre, nous avons eu droit à une semaine de congés. Quand nous sommes revenus, 23 des 25 joueurs étaient malades. Ce n’est pas une blague. Nous avons disputé un match contre Cagliari et après 25 minutes, l’un de nos défenseurs a dû quitter le terrain car il n’en pouvait plus. Il s’est presque évanoui”, avait-il lâché.

 “Tout le monde avait de la fièvre et toussait. Je n’étais pas bien non plus. J’ai eu anormalement chaud lors de l’échauffement. Je n’avais plus eu de fièvre depuis des années. Après le match, il y avait un dîner organisé par un sponsor, mais j’ai poliment pris congé et suis allé directement dans mon lit. Nous n’avons pas été testés pour le coronavirus, donc on ne pourra jamais être sûr qu’il s’agissait de cela.”

Pas de sanction

Ces déclarations faites par Romelu Lukaku lors d’un live Instagram avec Kat Kerkhofs, intervieweuse pour la chaîne Vier et compagne de Dries Mertens, ne passent pas auprès de l’Inter Milan. Selon le journal italien La Repubblica, Lukaku a enfreint le code d’éthique du club. Cependant, il ne doit pas craindre une sanction disciplinaire ou une amende. Ni l’Inter ni Lukaku n’ont encore répondu officiellement aux informations parues dans la presse.

L’Inter dément les affirmations

Selon la direction nerazzurri, les suspicions de Lukaku sont infondées. Contre Cagliari (26 janvier), Milan Skriniar a bien été remplacé après une demi-heure pour cause de grippe. Trois jours plus tard, deux autres joueurs manquaient à l’appel contre la Fiorentina, à savoir Stefan De Vrij et Danilo D’Ambrosio. Les autres absents étaient blessés. Par la suite, seul Bastoni (Lazio, le 16 février) a manqué un match pour cause de maladie. Quant à Antonio Conte, il s’est en effet désisté pour la conférence de presse après le match contre Cagliari. Selon le rapport médical, pour cause d’arythmie cardiaque, pas de grippe ou de Covid-19.

Le club n’exclut pas la possibilité que d’autres joueurs, pendant la période pré-coronavirus, aient pu avoir de la fièvre ou des quintes de toux. En revanche, il dément que 23 joueurs sur 25 ont été malades et que certains ont été longtemps absents pour cause de Covid-19. Selon la presse italienne, Lukaku n’écopera pas d’une amende pour ses propos. Le club lui a toutefois demandé d’être plus circonspect dans sa communication.