Ligue des Nations: dans le chapeau 2, les Diables éviteront trois gros morceaux

On en sait un peu plus sur la deuxième édition de la Ligue des Nations qui débutera dans la foulée de l’Euro 2020, en septembre prochain. 

Plein écran
Les Diables éviteront l’Italie, la France et l’Espagne, mais pourraient jouer le Portugal, les Pays-Bas ou l’Allemagne. © Photo News

Qui succèdera au Portugal, vainqueur de la toute première Ligue des Nations l’été dernier? Outre le tenant du titre, 15 auront nations seront en course pour tenter d’inscrire leur nom au palmarès de la nouvelle compétition mise sur pied par l’UEFA.

C’est, en effet, la principale information donnée par l’UEFA au moment de dégager les grandes lignes de cette deuxième édition: les quatre nations qui ont terminé dernières de leur groupe dans la Ligue A ne seront pas reléguées en Ligue B, elles complèteront la “première division” qui sera donc élargie à quatre groupe de quatre équipes(plutôt que quatre groupes de trois). Le concept, en revanche, est identique: les quatre vainqueurs de poules se qualifieront pour la phase finale, prévue à l’été 2021. 

Les chapeaux 

Quid du tirage? L’UEFA a déterminé les quatre chapeaux qui permettront de répartir les équipes dans les différents groupes. Le Portugal, les Pays-Bas, l’Angleterre et la Suisse, soit les quatre participants de la première phase finale, seront dans le chapeau 1. 

Une fois n’est pas coutume, la Belgique ne sera donc pas tête de série. Elle sera dans le chapeau 2, mais ça lui assure d’éviter les grandes nations qui y figurent également: la France, l’Espagne et l’Italie. Dans le troisième chapeau, on retrouve les quatre nations qui ont obtenu leur promotion en Ligue A (la Bosnie, l’Ukraine, le Danemark et la Suède). Le dernier chapeau est composé de l’Allemagne, de la Croatie, de l’Islande et de la Pologne. Le tirage au sort aura lieu le 3 mars prochain à Amsterdam. 

Plein écran
La succession du Portugal est ouverte. © AFP
  1. Le Real et Thibaut Courtois prolongent l’euphorie

    Le Real et Thibaut Courtois prolongent l’euphorie

    Rien n’arrête le Real Madrid de Thibaut Courtois. Si le Diable Rouge n’a pas su garder ses filets inviolés contre le FC Séville, la faute à une belle frappe de Luuk De Jong, les Merengue ont pu compter sur un Casemiro en état de grâce. Avec son doublé, le milieu de terrain brésilien offre une précieuse victoire aux Madrilènes (2-1). Le Real prend donc provisoirement trois points d’avance sur le Barça, qui reçoit Grenade, dimanche soir.