Eden Hazard.
Plein écran
Eden Hazard. © BELGA

L’interview vérité d’Eden Hazard: “Si le Real me demande de partir..."

Dans une longue interview accordée à Marca, depuis le lobby de l’hôtel des Diables Rouges à Tubize, Eden Hazard s’est confié sur sa situation au Real Madrid, son avenir et la Coupe du monde qui approche. Pour la première fois, le capitaine des Diables entrouvre la porte à un départ, l’été prochain. Mais il y a encore un peu de détermination et d’envie dans ses propos. Morceaux choisis.

  1. La terrible désillusion: les Diables quittent (déjà) le Mondial après un partage frustrant face à la Croatie

    La terrible désillusi­on: les Diables quittent (déjà) le Mondial après un partage frustrant face à la Croatie

    Voilà, c’est déjà fini. Les Diables sortent d’un Mondial dès la phase de poules pour la première fois du XXIe siècle. Les coéquipiers de Kevin De Bruyne ne sont jamais parvenus à trouver la faille face à la Croatie (0-0) malgré de nombreuses situations franches. Romelu Lukaku a notamment eu plusieurs occasions de délivrer les siens. Dans l’attitude, pas grand-chose à reprocher aux Diables sur ce match. Mais le sentiment de gâchis est immense après cette élimination par la petite porte d’une compétition internationale qui était certainement la dernière de plusieurs légendes du football belge.
  1. “Je ne suis pas devenu nul”: Eden Hazard en toute franchise sur sa situation personnelle et la concurrence avec Trossard

    “Je ne suis pas devenu nul”: Eden Hazard en toute franchise sur sa situation personnel­le et la concurren­ce avec Trossard

    Eden Hazard a été le premier Diable à se présenter en conférence de presse à Tubize avant le départ pour le Qatar. Loin des points presse convenus où l’on tire peu d’enseignements, l’échange avec les journalistes a été plutôt instructif et franc. Aucune question n'a été éludée. Ni par les journalistes ni par le Brainois qui a notamment estimé que Leandro Trossard “méritait plus” que lui de jouer en regard de sa forme récente. Il a également annoncé sa volonté de "montrer à la Belgique qu’elle peut toujours compter sur son capitaine”. Morceaux choisis.
  2. Diables, offrez-nous une dernière danse
    Edito

    Diables, of­frez-nous une dernière danse

    La Belgique joue sa survie face à la Croatie ce jeudi après-midi au stade Al Rayyan. Au bord de l’élimination après deux prestations médiocres, les Diables Rouges doivent se racheter et même si un match nul pourrait miraculeusement suffire, c’est une victoire, si possible avec la manière, qui est attendue ou plutôt espérée. Dans le cas contraire, une défaite assortie d’une élimination sans gloire signerait une bien triste fin, indigne d’une “génération dorée” qui a tant apporté au football et au peuple belges. Diables, offrez-nous cette dernière danse.