Roberto Martinez.
Plein écran
Roberto Martinez. © BELGA

Martinez revient sur la débâcle face à la France: “On a assisté à quelque chose de radicalement différent par rapport à 2018”

Une semaine après la débâcle face à la France en demi-finales de Ligue des nations, Roberto Martinez est revenu sur cette rencontre au micro de la radio espagnole Cadena Ser. Même s'il entend les critiques, le sélectionneur ne semble pas avoir décidé de changer son approche en vue du Mondial 2022. 

  1. Du rêve au cauchemar: cruel scénario pour les Diables, renversés par la France

    Du rêve au cauchemar: cruel scénario pour les Diables, renversés par la France

    Au repos, le scénario était parfait. Presque idyllique. 45 minutes plus tard, le dénouement est cruel. Complètement acculés en deuxième période, les Diables ont plié, puis rompu avant de finalement craquer à la 90e minute. Un nouveau couac contre la France au stade des demi-finales. Plus que le résultat, c’est la mentalité et le niveau affichés lors du second acte qui posent question. Comment peut-on laisser filer un avantage de deux buts de cette façon? Une finale? Encore raté.
  2. Origi buteur, Carrasco exclu, l’Atletico qualifié: nouvelle folle soirée en C1

    Origi buteur, Carrasco exclu, l’Atletico qualifié: nouvelle folle soirée en C1

    L’Atletico Madrid rejoint, dans la douleur, les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Quatrièmes de leur groupe au coup d’envoi, les Colchoneros devaient s’imposer à Porto et espérer un faux-pas de Milan contre Liverpool. Les deux ingrédients ont été réunis au cours d'une folle soirée. L’Atletico a dominé Porto dans un match que n’a pas terminé Yannick Carrasco, exclu à 20 minutes du terme (1-3). Dans l’autre match, c’est Divock Origi qui a endossé le costume d’homme de la soirée. Déjà buteur en championnat samedi, le Diable Rouge a planté le but de la victoire des Reds à Milan (1-2). Le Milan AC termine quatrième de la poule, Porto est reversé en Europa League.