Gregory Van Gansen / Photo News
Plein écran
© Gregory Van Gansen / Photo News

Mertens élogieux sur les jeunes Diables: “La combinaison est parfaite avec la génération dorée”

Comme de nombreux Diables, Dries Mertens a participé à l’émission “Deviltime” sur VTM mercredi soir. L’attaquant de Naples a abordé plusieurs sujets, dont la future génération des Diables rouges, son jeu de cartes préféré “les Colons de Catane” et son chien Juliette.

  1. Une entrée en matière idéale pour les Diables Rouges

    Une entrée en matière idéale pour les Diables Rouges

    En toute sérénité! Contre des Russes qu’ils avaient dominés à deux reprises lors des éliminatoires, les Diables Rouges ont fait le boulot, samedi soir, en ouverture de leur championnat d’Europe. Un doublé de Romelu Lukaku, un but de Thomas Meunier et une victoire qui permet à la Belgique de s’installer aux commandes de son groupe avant le déplacement à Copenhague, jeudi soir. Un départ idéal pour l’équipe de Roberto Martinez, avec toutefois une ombre au tableau: les sorties sur blessures de Timothy Castagne (pommette cassée et Euro terminé) et de Jan Vertonghen, légèrement touché à la cheville.
  2. Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre la Russie: “Lukaku est phénoménal”

    Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre la Russie: “Lukaku est phénoménal”

    Les Diables Rouges ont donc fait une joyeuse entrée dans leur Euro 2020 en s’imposant 3-0 samedi soir contre la Russie à Saint-Pétersbourg grâce à deux buts de Romelu Lukaku. C’est déjà ça de pris comme l’on dit, même si le chemin vers le Graal tant convoité, le 11 juillet à Wembley, sera long et parsemé d’embûches. Jan Ceulemans, notre consultant, se voulait en tout cas satisfait des débuts des Belges dans la compétition. Le Caje, 64 ans, présent en finale de l’Euro 1980 et capitaine de la folle épopée au Mexique en 1986 avec une place dans le dernier carré, a vu une équipe qui a livré une prestation très mature en profitant pleinement des erreurs d’un adversaire assez faible. Voici son analyse.