Photo News
Plein écran
© Photo News

Pas de trophée pour la génération dorée des Diables, un échec? “Nous n’avons rien à nous reprocher”

Raté. Encore une fois. Pour la troisième fois lors des quatre derniers grands tournois, les Diables ont quitté la compétition au stade des quarts de finale. La génération dite dorée risque de ne remporter aucun trophée majeur, même si le Mondial disputé dans 1,5 an laisse encore entrevoir un petit espoir. Rien gagner avec un tel effectif et après autant de chances, est-ce un échec? Dans un entretien accordé à Sport/Foot Magazine, Toby Alderweireld donne une réponse claire: non. 

  1. Dans l'infirmerie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Dans l'infirme­rie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Le staff médical des Diables rouges a (beaucoup) de travail cette année. Il a d’abord remis sur pied Axel Witsel en un temps record, et a fort à faire avec Kevin De Bruyne et Eden Hazard. Ces médecins du sport n’offrent pas leurs services qu’aux professionnels. Même en tant qu’athlète amateur, vous pouvez leur rendre visite dans leur centre pour vous y faire soigner. Le plus célèbre se nomme Lieven Maesschalck, mais vous pouvez également consulter Geert Declerq et Kristof Sas. Ils ont accepté de se confier sur la façon dont ils fonctionnent.
  2. La presse belge est-elle trop gentille avec les Diables et Roberto Martinez?

    La presse belge est-elle trop gentille avec les Diables et Roberto Martinez?

    “On a été éliminé par le futur champion d’Europe”. Ce constat devrait occuper une place de choix dans le discours médiatique des Diables dans les semaines et mois à venir. Un argument supplémentaire pour légitimer la sortie précoce à l’Euro 2020? Il ne paraît même pas nécessaire. Malgré son statut de prétendante à la victoire finale et les hautes ambitions affichées, notre sélection ne croule pas sous les critiques depuis son revers logique face à l’Italie. Comment expliquer cette couverture jugée clémente par certains observateurs dont l’ancien sélectionneur René Vandereycken? Focus.