Photo News
Plein écran
© Photo News

Plus de 3 millions de Belges devant leur écran pour le match contre le Danemark

Plus de 3 millions de téléspectateurs (3.190.190) ont visionné jeudi soir le deuxième match des Diables Rouges à l'Euro contre le Danemark, selon des chiffres cumulés émanant de la RTBF et de la VRT. La rencontre a attiré 1.387.305 personnes sur la Une (RTBF), soit une part d'audience de 81.6%. La plateforme en ligne du service public francophone Auvio, a enregistré elle 127.478 visiteurs uniques.

  1. Elio Di Rupo, “consultant” exceptionnel de la Gazzetta dello Sport: “Si la Belgique s’incline, je serai derrière l’Italie”

    Elio Di Rupo, “consultant” exception­nel de la Gazzetta dello Sport: “Si la Belgique s’incline, je serai derrière l’Italie”

    Près de 300.000 personnes d'origine italienne vivent aujourd’hui en Belgique, majoritairement en Wallonie, 75 ans après la signature de l’accord économique entre les deux pays. Parmi elles, l’ancien Premier ministre et actuel ministre-président wallon Elio Di Rupo, “consultant” exceptionnel du célèbre quotidien sportif La Gazzetta dello Sport en vue du choc Belgique - Italie, ce soir, en quarts de finale de l’Euro.
  2. Thomas Meunier: “On a pris l’eau dans tous les compartiments”

    Thomas Meunier: “On a pris l’eau dans tous les comparti­ments”

    C’est un Thomas Meunier réaliste qui s’est présenté en conférence de presse plus d’une heure après le coup de sifflet final de la défaite de la Belgique contre l’Italie (1-2) en quarts de finale de l’Euro, vendredi à Munich. Comme à son habitude, le latéral belge n’a pas cherché d’excuses. “C’est notre plus mauvais match de l’Euro, on a pris l’eau dans tous les compartiments”, a-t-il commenté.
  3. Le périple d’un fan des Diables à l’Euro: “En Russie, c’est comme s’il n’y avait jamais eu le Covid”

    Le périple d’un fan des Diables à l’Euro: “En Russie, c’est comme s’il n’y avait jamais eu le Covid”

    Saint-Pétersbourg, Copenhague, Saint-Pétersbourg, Séville, Munich et des haltes en Belgique, les Diables ont déjà avalé des milliers de kilomètres en l’espace de trois semaines. Dimitri Haikin, aussi. Le Bruxellois suit notre équipe nationale partout, vraiment partout, depuis le début de l’Euro. L'éclatement du tournoi dans onze pays et la pandémie de Covid-19 n’ont pas freiné son enthousiasme, mais exigent anticipation et adaptation. Carnet de voyages.
  1. Martinez entretient le flou à propos de Hazard et KDB: “Il joue à des petits jeux”, répond Mancini

    Martinez entretient le flou à propos de Hazard et KDB: “Il joue à des petits jeux”, répond Mancini

    Roberto Mancini contre Roberto Martinez. Vendredi à Munich, le duel entre l'Italie et la Belgique, comptant pour les quarts de finale de l'Euro 2020, sera aussi un affrontement entre deux sélectionneurs aux qualités tactiques indéniables. Le transalpin, présent en conférence de presse à la veille du match, ne compte visiblement pas renier ses principes de jeu contre les Diables Rouges.
  2. Une équipe “créative” et “sympathique”, Lukaku “charismatique”: les Diables vus d’Italie

    Une équipe “créative” et “sympathi­que”, Lukaku “charisma­ti­que”: les Diables vus d’Italie

    “Pour faire court, disons que nous avons démontré que nous étions davantage une équipe qu’eux.” L'avis d’Antonio Conte est clair, tranché, lorsqu’on lui demande de comparer la Squadra aux Diables. Le reflet de l'image entretenue au pays envers notre équipe équipe nationale? “La Belgique est surtout évoquée par le prisme Lukaku. On note la force de frappe créative et offensive de l’équipe, mais on souligne également que défensivement, il y a des trucs à faire", avance Johann Crochet, journaliste et spécialiste du football italien pour le média français RMC. “Ici, tout le monde est bien conscient que l’Italie n’est pas forcément favorite et que la Belgique s’érige comme un gros test.”
  3. De la catastrophe à l’espoir: les buts de la folle première période entre les Diables et l’Italie

    De la catastrop­he à l’espoir: les buts de la folle première période entre les Diables et l’Italie

    Quel match! La Belgique et l’Italie ont offert un grand spectacle durant les 45 premières minutes du choc des quarts de finale de l’Euro 2020. Outre l'incroyable tempo, des buts de grande classe et un scénario haletant avec deux buts plantés à trois minutes d'intervalle juste avant le repos. Menés de deux buts, les Diables se sont offert le droit d’y croire grâce à un penalty provoqué par Doku et transformé par Lukaku.