Giorgio Chiellini et Romelu Lukaku à Munich vendredi soir.
Plein écran
Giorgio Chiellini et Romelu Lukaku à Munich vendredi soir. © Photo News

Quelque 3,6 millions de Belges ont regardé les Diables Rouges contre l'Italie

Environ 3,6 millions de Belges ont regardé vendredi dernier la défaite des Diables Rouges contre l'Italie en quart de finale de l'Euro. C'est ce qui ressort du cumul des chiffres enregistrés par les services publics wallons (RTBF) et flamands (VRT).

  1. "Un problème de faux indépendants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    "Un problème de faux indépen­dants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    “Il y a certainement un problème de fausse indépendance et de sous-traitance illégale" au sein de la compagnie aérienne lituanienne Klasjet, chargée de transporter les Diables Rouges vers et depuis les villes accueillant leurs matches durant l'Euro de football. C'est ce qu'a affirmé vendredi Charles-Eric Clesse, auditeur du travail de Charleroi, auprès de l'agence de presse Belga, après deux opérations de contrôle du personnel de cabine et des pilotes de l'avion qui transporte l'équipe nationale.
  1. Dans l'infirmerie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Dans l'infirme­rie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Le staff médical des Diables rouges a (beaucoup) de travail cette année. Il a d’abord remis sur pied Axel Witsel en un temps record, et a fort à faire avec Kevin De Bruyne et Eden Hazard. Ces médecins du sport n’offrent pas leurs services qu’aux professionnels. Même en tant qu’athlète amateur, vous pouvez leur rendre visite dans leur centre pour vous y faire soigner. Le plus célèbre se nomme Lieven Maesschalck, mais vous pouvez également consulter Geert Declerq et Kristof Sas. Ils ont accepté de se confier sur la façon dont ils fonctionnent.
  2. Une équipe “créative” et “sympathique”, Lukaku “charismatique”: les Diables vus d’Italie

    Une équipe “créative” et “sympathi­que”, Lukaku “charisma­ti­que”: les Diables vus d’Italie

    “Pour faire court, disons que nous avons démontré que nous étions davantage une équipe qu’eux.” L'avis d’Antonio Conte est clair, tranché, lorsqu’on lui demande de comparer la Squadra aux Diables. Le reflet de l'image entretenue au pays envers notre équipe équipe nationale? “La Belgique est surtout évoquée par le prisme Lukaku. On note la force de frappe créative et offensive de l’équipe, mais on souligne également que défensivement, il y a des trucs à faire", avance Johann Crochet, journaliste et spécialiste du football italien pour le média français RMC. “Ici, tout le monde est bien conscient que l’Italie n’est pas forcément favorite et que la Belgique s’érige comme un gros test.”