Plein écran
Roberto Martinez était l’invité d’"El Larguero" sur la "Cadena SER" © Capture d'écran Twitter

Roberto Martinez: “Hazard est le Michael Jordan du football, je le vois gagner le Ballon d’Or”

De retour à Barcelone, Roberto Martinez était l’invité d’“El Larguero” sur la “Cadena SER”. D’Eden Hazard à Thibaut Courtois, en passant par son avenir et le racisme en Italie, le sélectionneur des Diables n’a éludé aucun sujet d’actualité.

Les Diables ne rejoueront plus avant le mois de mars, Roberto Martinez peut ainsi passer du temps chez lui, en Espagne. Cette semaine, le technicien catalan était à Barcelone, notamment pour participer à un hommage à Johan Cruyff. L’événement était intitulé “Les amis de Johan”, Martinez a notamment discuté avec Ronald Koeman et Vicente Del Bosque.

“Mon avenir doit être fixé avant l’Euro”

Forcément, le coach espagnol a été interrogé sur la possibilité de le voir coacher un jour le Barça. “La seule chose qui me préoccupe en ce moment, c’est de préparer la Belgique pour être la meilleure possible à l’Euro. Je ne me soucie vraiment de rien d’autre. Il serait irrespectueux de penser à ça. Je suis le sélectionneur de la Belgique, et Barcelone a aussi un entraîneur”, a-t-il botté en touche.

Entraîner le Barça pourrait lui permettre d’avoir Lionel Messi sous ses ordres, lui a-t-on rappelé. Sa réponse fera plaisir à nos Diables: “J’ai déjà la chance de coacher la génération dorée de la Belgique. Hazard, De Bruyne, Witsel, Lukaku, Vermaelen et bien d’autres. Il faut être heureux avec ce que l’on a”, a-t-il rétorqué.

Le sélectionneur belge était ensuite l’invité d’“El Larguero” sur la “Cadena SER”. Il s’est montré un poil plus loquace sur son avenir. “Je ne sais pas ce que je vais faire après l’Euro. Cela doit être fixé avant le début du tournoi. Quand je suis arrivé en Belgique, c’était d’abord pour le court terme. Maintenant, j’aime le football international (des sélections nationales). Je conseille aux coachs d’entraîner une nation car c’est très différent”, a notamment lâché l’ancien coach d’Everton.

Roberto Martinez a ensuite donné son avis sur Eden Hazard. “Je le vois bien gagner le Ballon d’Or un jour. Ce qu’il a réalisé en France en est la preuve, tout comme ce qu’il a fait à Chelsea. C’est un joueur de dernière passe, le Michael Jordan du football”, a-t-il estimé, avant d’évoquer sa récente blessure à la malléole de la cheville droite.

“Courtois est le meilleur gardien au monde”

“Je n’ai pas parlé avec Eden récemment. J’étais présent face au PSG et j’ai tout de suite pensé que c’était une blessure importante. Meunier était dévasté après le match. Je pensais à quelque chose de plus grave par rapport à ce qui avait été annoncé au début. On ne devrait pas trop s’inquiéter  car Eden est quelqu’un qui revient rapidement après une blessure. Sa condition physique est très bonne”, a-t-il souligné. Le Diable Rouge sera absent plusieurs semaines et devrait manquer le Clasico face au FC Barcelone le 18 décembre.

Martinez a ensuite réaffirmé son opinion sur l’autre Diable du Real, Thibaut Courtois. “Il est différent d’Oblak et ter Stegen, mais c’est le meilleur au monde. Sa présence lui permet de couvrir des angles que personne ne peut couvrir. Il a une coordination incroyable, de la personnalité. C’est un joueur moderne”, poursuit-il.

Le sélectionneur a conclu sur le racisme qui touche le monde du football et plus précisément le football italien: “La situation en Italie est vraiment triste. Ce n’est pas du racisme, c’est difficile d’expliquer. C’est une question d’éducation, c’est intolérable...”