Photo News
Plein écran
© Photo News

Roberto Martinez impressionné par Axel Witsel: “C'est un exemple pour tous les jeunes”

Victime d'une déchirure partielle du tendon d'Achille le 9 janvier contre Leipzig, Axel Witsel a réussi le pari fou de revenir en forme pour cet Euro. Monté à l'heure de jeu lors de la victoire renversante de la Belgique contre le Danemark (1-2) jeudi au Parken Stadium de Copenhague, le métronome a impressionné tout son monde, son sélectionneur en premier.

  1. “C’est comment mon petit Meunier?” Gilles Favard en remet une couche après la défaite des Diables face à l’Italie

    “C’est comment mon petit Meunier?” Gilles Favard en remet une couche après la défaite des Diables face à l’Italie

    Gilles Favard, chroniqueur de l’Équipe, n’a pas manqué l’occasion de tacler une nouvelle fois les Diables rouges après leur élimination de l’Euro 2020. Le consultant, dont les propos sur notre équipe nationale avaient fait grand bruit en Belgique au début du mois de juin, en a remis une couche. Et visiblement, l’homme ne porte pas Thomas Meunier dans son cœur.
  2. Désillusion pour les Diables Rouges, éclipsés de l’Euro par une solide Squadra Azzura
    Euro 2020

    Désillusi­on pour les Diables Rouges, éclipsés de l’Euro par une solide Squadra Azzura

    L’Euro de la Belgique s’est achevé, ce vendredi, sur la pelouse de l’Allianz Arena de Munich. Rapidement menés 2-0 par l’Italie, les Diables Rouges y ont cru jusqu’au bout grâce à la réduction du score de Romelu Lukaku, mais la réussite n’était pas du côté belge. Plus solide et plus réaliste, la Squadra Azzura rejoint l’Espagne en demi-finale. Fin de l’aventure pour les protégés de Roberto Martinez.
  1. Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre le Danemark: “La classe de De Bruyne a fait la différence”

    Jan Ceulemans, notre consultant, après la victoire des Diables contre le Danemark: “La classe de De Bruyne a fait la différence”

    Les Diables Rouges ont remporté le deuxième match de leur Euro 2020 en s’imposant 1-2 contre le Danemark à Copenhague. Ce fut néanmoins tout sauf une promenade de santé dans le Parken Stadium lors d’une rencontre à la charge émotionnelle très importante suite au malaise cardiaque de Christian Eriksen, le meneur de jeu danois, samedi dernier contre la Finlande. L’espace d’une mi-temps, ce furent même les anges gardiens du n°10 danois qui avaient le feu du diable, avant que la rentrée du messie Kevin De Bruyne ne fasse basculer la rencontre. C’est aussi le sentiment de notre consultant, Jan Ceulemans, présent en finale de l’Euro 1980 et capitaine de la folle épopée au Mexique en 1986 avec une place dans le dernier carré. Voici son analyse.
  2. "Un problème de faux indépendants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    "Un problème de faux indépen­dants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    “Il y a certainement un problème de fausse indépendance et de sous-traitance illégale" au sein de la compagnie aérienne lituanienne Klasjet, chargée de transporter les Diables Rouges vers et depuis les villes accueillant leurs matches durant l'Euro de football. C'est ce qu'a affirmé vendredi Charles-Eric Clesse, auditeur du travail de Charleroi, auprès de l'agence de presse Belga, après deux opérations de contrôle du personnel de cabine et des pilotes de l'avion qui transporte l'équipe nationale.
  3. Une défense aux abois, Carrasco et Mertens inexistants, entrée XXL de De Bruyne: les notes des Diables

    Une défense aux abois, Carrasco et Mertens inexis­tants, entrée XXL de De Bruyne: les notes des Diables

    La Belgique est déjà en huitièmes de finale de l’Euro 2020 après victoire à Copenhague ce jeudi. Méconnaissables en première mi-temps, les Diables ont montré deux visages face à des Danois surprenants. Menés dès la 2e minute après une bourde de Jason Denayer, les Diables ont renversé le match en seconde période grâce à un grand Kevin De Bruyne, entré à la mi-temps, et un Lukaku étincelant. Bulletin.