Roberto Martínez.
Plein écran
Roberto Martínez. © VTM

Roberto Martinez: “Les Diables peuvent gagner un tournoi majeur dans les sept prochaines années”

Les Diables Rouges espèrent s'ouvrir la porte de la finale de la Ligue des Nations lors de leur match contre la France ce jeudi soir. Avant ce choc entre les deux voisins, le sélectionneur Roberto Martinez a évoqué les retrouvailles avec les Bleus et a abordé l’avenir avec confiance dans une longue interview accordée à VTM. En outre, le coach n’a pas hésité à aborder des sujets comme Eden Hazard et la défense. “Il y a des inquiétudes concernant les jeunes joueurs qui ne jouent pas dans leurs clubs”, a-t-il déclaré.

  1. Roberto Martinez affiche sa confiance: “Plus forts qu'il y a trois ans”

    Roberto Martinez affiche sa confiance: “Plus forts qu'il y a trois ans”

    La Belgique affrontera la France, jeudi au Juventus Stadium à Turin, dans une revanche de la demi-finale de la Coupe du monde 2018 remportée par le plus petit écart par les Bleus (0-1). La défaite, survenue après un match équilibré, est restée en travers de la gorge de nombreux Belges. "Je crois que nous sommes plus forts qu'il y a trois ans", a déclaré un Roberto Martinez détendu mercredi, en conférence de presse.
  2. Louis van Gaal, candidat surprise à la tête des Diables?  “J'y ai déjà pensé. Il faut convaincre Truus”

    Louis van Gaal, candidat surprise à la tête des Diables? “J'y ai déjà pensé. Il faut convaincre Truus”

    Le départ de Roberto Martinez après l’élimination de la Belgique dès le premier tour du Mondial acté, l’Union belge cherche activement son successeur. Plusieurs noms ressortent déjà du chapeau. Un candidat surprise pourrait se glisser dans la liste. Il s’agit du sélectionneur... des Pays-Bas. Questionné sur le sujet en conférence de presse ce vendredi, Louis Van Gaal n’a pas totalement fermé la porte. “La Belgique est un beau pays avec des gens très sympathiques. Il y a même une magnifique plage à Knokke”, s’est-il amusé. “J’y ai déjà pensé.”
  3. “Honteux”, “Quelle claque”: la presse belge appelle les Diables à se réveiller après le “fiasco de Doha”

    “Honteux”, “Quelle claque”: la presse belge appelle les Diables à se réveiller après le “fiasco de Doha”

    Lendemain de veille. Sans surprise, des photos de Diables la tête basse apparaissent sur toutes les Unes des quotidiens nationaux. Souvent un mot suffit pour qualifier leur nouvelle piètre performance. Parfois deux. De “honteux” à “quelle claque”, les titres ne laissent pas planer beaucoup de doutes sur les critiques acerbes assénées en pages intérieures. Un visage symbolise la déroute belge, celui de Kevin De Bruyne. Revue de presse.