Plein écran
Roberto Martinez. © BELGA

Roberto Martinez se méfie de l’Écosse: “C’est une bête blessée”

Les Diables Rouges disputent en Ecosse leur sixième match des qualifications pour l’Euro 2020 de football. Leader du groupe I, la Belgique est favorite de ce duel lundi (20h45) à l’Hampden Park de Glasgow.

Juste avant les vacances d’été, les Diables ont dominé les Ecossais 3-0 à Bruxelles. Ils signaient ainsi une cinquième victoire consécutive contre un adversaire, qui n’a pas marqué un but au cours de ces confrontations. Le dernier but écossais contre la Belgique remonte à 2001, lors du 2-2 à Hampden Park aussi en qualifications pour la Coupe du Monde 2002.

De plus, vendredi soir, l’Ecosse a perdu 1-2 à domicile contre la Russie, un adversaire direct pour la deuxième place du groupe. Avec à peine six points sur quinze, la Tartan Army est partie pour manquer également l’Euro de l’année prochaine. “Leur première mi-temps contre la Russie a été la meilleure que j’aie vue depuis des années”, a avancé Roberto Martinez lors de la conférence de presse de dimanche. 

Être solide défensivement

“L’Ecosse est un animal blessé, qui n’est plus comparable à l’équipe que nous avons reçue à Bruxelles. Elle a une jeune génération avec beaucoup de potentiel, avec trois joueurs titulaires dans équipes du top 6 de la Premier League. Il y a assez de qualité pour se qualifier pour un grand tournoi.”

Dans cette campagne, les Diables rouges n’ont subi qu’un seul but. “Il est très important de pouvoir garder le zéro à chaque fois. Nous sommes surtout connus en tant qu’équipe offensive et il faut pouvoir compter sur une défense solide, si offensivement on court un peu moins, comme c’était le cas contre Saint-Marin.”

Tout le monde est opérationnel

Les 25 Diables Rouges sélectionnés par Roberto Martinez sont opérationnels et participeront lundi au dernier entraînement lundi à Hampden Park à Glasgow avant leur duel contre l’Écosse mardi.

Le sélectionneur national a expliqué que tout le monde est au poste, y compris Leander Dendoncker, qui n’avait pu disputer le duel à Saint-Marin (0-4) vendredi. Leandro Trossard, Eden et Thorgan Hazard avaient eux renoncé avant ce double duel de qualifications pour l’Euro 2020.

Martinez ne voulait tromper personne

Ces derniers jours, il y a eu un certain émoi dans la presse en raison des déclarations du sélectionneur national Roberto Martinez avant le match de vendredi soir à Saint-Marin (0-4).

Alors qu’il avait déclaré qu’il ne ferait pas d’essais, Martinez a aligné une ligne d’attaque inédite avec Michy Batshuayi, Divock Origi et Adnan Januzaj. “Je tiens à préciser que je ne voulais tromper personne”, a déclaré Martinez lors de la conférence de presse de dimanche.

Dans une explication quelque peu confuse, Martinez a indiqué qu’il n’avait jamais eu l’intention d’annoncer son équipe à l’avance. “Dans les jours qui précèdent le match, nous essayons de recueillir autant d’informations que possible sur les joueurs. J’ai le choix entre 25 joueurs et je ne dévoile l’équipe qu’une heure et demie avant le coup d’envoi. Les joueurs qui rejoignent l’équipe nationale doivent pouvoir se montrer. J’ai un groupe de 52 éléments, que je dois réduire à 23 pour un grand tournoi. Tout le monde est important. Les remplaçants doivent pouvoir influencer la rencontre, comme nous l’avons vu l’année dernière en Russie. Nous attendons donc des performances de haut niveau, la barre est haute. Nous sommes numéro un mondial depuis un an et en cas de victoire en Ecosse, la qualification pour l’Euro est déjà virtuelle - mathématiquement pas encore. C’est un fait.”

Avec un 15 sur 15, les Belges dominent aisément leur groupe avec une avance de trois points sur la Russie. Les Russes se sont d’ailleurs imposés 1-2 en Écosse vendredi. Dans le même groupe, Chypre et le Kazakhstan avaient partagé l’enjeu (1-1). L’Écosse (6 points) devant alors céder sa 3e place aux Kazakhes (7 points).