Plein écran
Roberto Martinez, sélectionneur fédéral. © BELGA

Roberto Martinez : “Nous avons fait notre boulot”

Les Diables Rouges ont terminé leur saison par une victoire 3-0 sur l'Écosse, mardi, lors de la quatrième journée du groupe I des qualifications à l'Euro 2020, après avoir battu le Kazakhstan sur le même score samedi. "Nous voulions prendre les six points lors de ce diptyque. Nous avons fait notre boulot de manière professionnelle. À présent, c'est le moment de prendre une pause", a déclaré Roberto Martinez.

Les Écossais ont offert une belle résistance avant de plier en fin de première période. "Nous étions confrontés à un système très défensif, les Ecossais ont essayé de combiner cela avec leur vitesse devant", a expliqué Martinez. "Nous avions besoin de joueurs capables de gérer cela, comme Kevin De Bruyne et Youri Tielemans, qui pouvaient également pénétrer dans leurs rangs. Eden et Thorgan Hazard ont élargi le jeu, ce qui posé des problèmes aux Écossais.”  

Plein écran
© Photo News

"Les échanges entre Kevin De Bruyne et Eden Hazard étaient très bons. Et Romelu Lukaku, qui n'avait pas joué ces sept dernières semaines, a marqué deux fois. Notre trio défensif avait probablement le travail le plus difficile, personne n'a vu ce que les Écossais essayaient en contre-attaque.”

Plein écran
© Action Images via Reuters

“J’étais très content de l’attitude des joueurs”

"Notre concentration était très bonne", a ajouté Martinez. "Nous avons eu plusieurs possibilités de marquer avant le premier but de Romelu. Sans ce but, la rencontre aurait été différente. J'étais très content de l'attitude des joueurs. À la 85e minute, nous avions encore sept joueurs qui ont traversé le terrain pour venir défendre dans leurs seize mètres.”

Martinez a aussi vu Romelu Lukaku, double buteur mardi, communiquer avec le public, après certaines critiques dans le passé. "Avant le match, les supporters ont montré beaucoup de gratitude pour Romelu avec cette banderole. Il est l'un des Diables Rouges les plus réguliers de ces trois dernières saisons. Parfois, je suis triste de voir qu'il ne profite pas du jeu. À son âge, il est l'un des attaquants les plus efficaces", a conclu Martinez, qui se rendra à l'Euro espoirs pour voir les matchs des jeunes Diablotins de Johan Walem contre la Pologne et l'Espagne.

Plein écran
© Photo News

“Dur de se créer des opportunités contre une si bonne équipe”

Le sélectionneur écossais Steve Clarke a reconnu la supériorité des Diables Rouges après le match. “C’est difficile de se créer des possibilités contre une si bonne équipe. Nous avons pris un coup avec ce premier but. Et sur le deuxième, le buteur belge (Lukaku, ndlr) était hors-jeu”, a-t-il commenté. Steve Clarke a pris la tête de la sélection il y a trois semaines après le licenciement d’Alex McLeish (ex-Genk).

Plein écran
Steve Clarke, sélectionneur de l’Écosse. © AFP

“C’était un match difficile pour nous. Nous avons bien défendu, aussi au niveau tactique c’était bien. Mais nous sommes des professionnels et nous ne perdons pas avec plaisir.”

“J’ai dit à mes joueurs qu’ils ne devaient pas paniquer si cela devenait 2-0. En deuxième période, nous étions tout près du 2-1, avec deux grosses possibilités.”

“J’ai eu les joueurs avec moi pendant dix jours. Nous avons grandi en tant que groupe. Mais nous devons encore travailler différents aspects”, a conclu Clarke.

  1. Les Diables poursuivent leur sans-faute et établissent un nouveau record

    Les Diables poursui­vent leur sans-fau­te et établis­sent un nouveau record

    Déjà qualifiée pour la phase finale de l’Euro 2020, la Belgique a poursuivi son parcours sans faute en dominant facilement le Kazakhstan (0-2, Batshuayi, Meunier). Avec un entrejeu complètement remanié par rapport au match contre Saint-Marin, les Diables ont réalisé une prestation pleine de maturité et d’efficacité. Les hommes de Roberto Martinez devront valider leur première place le 16 novembre prochain en Russie, ce qui leur permettra d’assurer leur statut de tête de série à l’Euro.
  2. Pourquoi la Belgique a tout intérêt à terminer en tête de son groupe

    Pourquoi la Belgique a tout intérêt à terminer en tête de son groupe

    À la veille de la rencontre opposant l'équipe nationale de football de la Belgique au Kazakhstan dans le cadre de la septième journée des qualifications pour l'Euro 2020, le sélectionneur Roberto Martinez a insisté samedi sur le fait que le match était tout aussi important que les autres malgré la qualification acquise jeudi face à Saint-Marin. "Notre objectif est d'être premier du groupe", a-t-il rappelé en conférence de presse à Astana.