Captures d'écran.
Plein écran
Captures d'écran. © Instagram

Romelu Lukaku se confie sur la quarantaine: “C'est dur, mon fils me manque”

Romelu Lukaku et ses coéquipiers de l’Inter sont en quarantaine depuis dix jours maintenant. Dans une conversation vidéo avec l’ancien attaquant d’Arsenal Ian Wright, le Diable Rouge s’est confié sur cette situation très particulière. “Mon fils me manque”, a-t-il notamment déclaré.

Depuis le début du mois de mars, l’Italie est gravement touchée par le coronavirus. Le total des décès en Italie (3.405) a dépassé jeudi celui enregistré en Chine. Le 11 mars dernier, tout le pays a été placé en confinement. Forcément, la Serie A a été suspendu. Romelu Lukaku, attaquant de l’Inter Milan, est donc en quarantaine dans son appartement à Milan. “Hier, j’ai failli devenir fou. Je ne peux pas sortir, je ne peux pas faire de shopping. Je suis enfermé”, explique le joueur de 26 ans dans un échange ce jeudi avec Ian Wright. “Je suis ici depuis neuf jours maintenant.”

Ce qui manque surtout au Diable Rouge, c’est le contact avec sa famille. “La vie normale me manque, notamment être avec ma mère, avec mon fils, avec mon frère. Le contact avec les personnes que vous aimez. Vous ne pouvez même pas avoir de contact avec une personne normale”. En effet, sa mère Adolphine et son fils Roméo ne vivent plus à Milan depuis un certain temps. C’est une précaution qu’ils avaient prise lorsque l’épidémie de coronavirus a frappé de plein fouet la Lombardie. 

“Je dois être prudent. Ma mère est diabétique. Je ne peux donc même pas rentrer chez moi et lui faire un câlin. Mon frère et moi avons tout de suite dit qu’elle ne sortirait plus. Elle sort juste dans le jardin pour prendre l’air la nuit, mais pas plus que cela”, explique-t-il.

“La pratique du football dans les grands stades me manque”

L’Inter, son employeur, prend bien soin de ses joueurs. “Ils m’ont apporté un vélo. Vous savez, à Milan, tous les joueurs vivent dans le centre. Dans un petit appartement. Je n’ai pas beaucoup d’espace. Mercredi, lors d’une discussion de groupe, ils nous ont demandé qui n’avait pas de vélo ou de tapis de course à la maison. Beaucoup de joueurs ont répondu: moi, moi, moi. Deux heures plus tard, il y avait quelqu’un avec un vélo à la porte”.

“Ils m’apportent de la nourriture tous les jours. Je suis un régime alimentaire strict: poisson et légumes. À midi, ils envoient quelqu’un du complexe de formation pour livrer le déjeuner”, ajoute-t-il.

Lukaku espère revenir sur le terrain le plus rapidement possible. “Bien sûr, l’entraînement et la pratique du football dans les grands stades me manquent. Dans ces moments-là, on n’apprécie que ce que l’on a. Je suis à juste titre très heureux. Surtout quand vous savez d’où je viens”.