Plein écran
© REUTERS

Son troisième enfant, son confinement, les huis clos: KDB se livre

C’est devenu une habitude pour les téléspectateurs de la chaîne Vier: chaque semaine, Kat Kerkhofs s’entretient durant quelques minutes avec un acteur du football belge. Place, cette semaine à Kevin De Bruyne qui évoque la vie à la maison, l’arrivée imminente d’un nouveau membre de la famille ou encore la reprise des entraînements qui se dessine doucement en Angleterre... 

Après avoir recueilli, entre autres, les confidences de Jan Vertonghen, de Radja Nainggolan  ou de Romelu Lukaku, la compagne de Dries Mertens a cette fois pris des nouvelles de Kevin De Bruyne. 

Une arrivée “surprise” dans la famille 

Le Diable Rouge qui, il l’a annoncé ce week-end, sera papa pour la troisième fois au mois d’août. Une petite fille viendra “compléter le puzzle” de la famille De Bruyne dans les prochains mois. Une “surprise” pour le médian de Manchester City, mais surtout un bonheur immense. “Ce n’était prévu aussi tôt, mais on a toujours souhaité avoir trois enfants”, précise Kevin De Bruyne. “Et je ne pense pas qu’il y aura un quatrième, mais il ne faut jamais dire jamais “, sourit pour sa part son épouse Michèle Lacroix.

La reprise à huis clos? “Il faudra l’accepter”

Et en attendant d’accueillir cette petite fille, Kevin De Bruyne profite de ces semaines à la maison avec ses deux garçons (Rome 1 an et Mason Milan 4 ans), mais il n’oublie pas non plus d’entretenir la condition. “Je cours presque tous les jours, je nage tous les deux jours et je fais une série d’autres exercices. Si je devais m’arrêter plusieurs jours, ça serait difficile de m’y remettre”, insiste-t-il. Car Kevin De Bruyne, qui mise sur une reprise des entraînements mi-mai, sait que le football finira par reprendre ses droits, même si ce sera dans des conditions particulières. “Ce sera un peu comme une nouvelle saison qui commence.” Probablement sans supporter dans les tribunes. “On n’est pas impatient de vivre ça évidemment, mais nous ne pourrons rien y faire. Il faudra l’accepter...” 

“Vivre avec Romelu? C’est comme avoir un enfant à la maison”

Enfin, question habituelle de la “Homeparty met Kat”, Kevin De Bruyne a désigné les Diables avec qui il ne refuserait pas un confinement. “Avec Dries (Mertens) et Jan (Vertonghen) on s’amuse toujours”, sourit-il. “Romelu peut avoir ses bons et ses mauvais côtés. Vivre avec Romelu, c’est comme avoir un enfant à la maison au final. Il n’est calme que quand il dort. Il a tout le temps la bougeotte.” Et c’est Toby Alderweireld qui hérite du statut du Diable avec qui KDB préférerait éviter une période de confinement. Pas parce que les deux hommes ne s’apprécient pas, mais plutôt parce qu’ils ont un caractère similaire. “Nous sommes tous les deux trop calmes. J’ai plus besoin de quelqu’un qui met l’ambiance. Si non, on aurait plus tendance à rester chacun dans son coin.”  

Quand Kevin De Bruyne parle de Romelu Lukaku: "Il n'est calme que quand il dort".
Plein écran
Quand Kevin De Bruyne parle de Romelu Lukaku: "Il n'est calme que quand il dort". © AP