Plein écran
© BELGA
1
FIN
4
  • Georgi Dzhikiya 79'
  • Thorgan Hazard 19'
  • Eden Hazard 33' 40'
  • Romelu Lukaku 72'

Succès aisé et première place assurée: soirée parfaite pour les Diables en Russie

Sur papier, les Diables disputaient ce samedi soir en Russie leur match le plus compliqué dans la campagne éliminatoire. Mais sur papier, seulement. Sérieux et efficaces, les Diables ont aussi pu compter sur des frères Hazard des grands soirs pour se mettre rapidement à l’abri. Le match était déjà terminé au repos. Pour la forme, Lukaku a planté son petit but habituel en seconde période avant une réduction du score anecdotique. Les Diables assurent leur première place, leur statut de tête série pour le tirage de l’Euro et poursuivent leur sans-faute. Que demander de plus?

Le match

    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile
    • Étoile

Que les choses soient claires, les quatre étoiles sont décernées à la prestation des Diables. Pas au match, lui-même, rapidement dépourvu de suspense. Pourquoi ? Parce que les frères Hazard et leurs partenaires étaient tout simplement trop forts pour la Russie. Le foot ce n’est pas toujours très compliqué à résumer. 

Certains diront que les hommes de Roberto Martinez n’ont pas dominé outrageusement. Justement, c’est à cela que l’on reconnaît aussi les grandes équipes. Quasiment chaque offensive amorcée s’est terminée par un danger voire par un but. Jusqu’à présent, la Russie n’avait perdu que trois points dans ce groupe (faible, c’est vrai) et pouvait toujours rêver de la première place. Le score reflète la différence de niveau entre les deux nations. 

Même les absences, centralisées en défense, ne parviennent pas à semer le doute dans ce groupe qui respire la sérénité et la confiance. On ne s’emballe pas, des adversaires plus coriaces se dresseront sur la route de la Belgique, l'été prochain. Mais nos Diables ne doivent craindre personne, on le savait déjà. L'avant-dernier match de l'année ne fait que confirmer que tout va bien pour notre équipe nationale. Rendez-vous mardi pour le trente sur trente et la fête au stade Roi Baudouin. 

Plein écran
© Photo News

Hommes du match

Thorgan et Eden Hazard 

Choisir, c’est renoncer. Et on n’avait pas envie de renoncer. C’était injuste de renoncer, ce soir. En suivant une logique arithmétique, on aurait pu désigner Eden, auteur d’un doublé, seul sur la première place du podium. Mais son frangin méritait de l’accompagner. Les frères Hazard ont mis le feu sur le flanc gauche russe en première période. Résultat? 0-3 après 40 minutes. Deux buts pour Eden, un pour Thorgan. 

On laisse la conclusion à Eden, au micro de la RTBF. “Un festival Hazard? Oui, dommage que Lukaku a marqué (rires)”. 

Plein écran
© EPA

La déclaration

Citation

On a battu la Russie 1-4, sans forcer”

Kevin De Bruyne

Le tweet 

La statistique

32 

Comme la différence de buts (positive, évidemment) affichée par les Diables après neuf rencontres. La Belgique peut se targuer, pour le moment, d’être l’attaque la plus prolifique de ces éliminatoires avec 34 buts inscrits, soit une moyenne de pratiquement quatre buts par match. 

Si on jette un oeil dans la colonne des buts encaissés, ce n’est pas mal non plus. Thibaut Courtois a dû se retourner à deux reprises, à chaque fois contre la Russie. Et le reste? Sept clean-sheets.