Thierry Henry et Kevin De Bruyne
Plein écran
Thierry Henry et Kevin De Bruyne © Photo News

Thierry Henry est fou de Kevin De Bruyne: “Ce garçon n’est pas normal”

Thierry Henry est plutôt avare en compliments, mais lorsque l’ancien T2 de Roberto Martinez est impressionné par un joueur, il ne se gêne pas pour le dire. Le Français a révélé tout le bien qu’il pensait de Kevin De Bruyne dans une émission diffusée sur Sky Sports.

  1. Un assist et... un penalty manqué pour De Bruyne, City et Liverpool se neutralisent

    Un assist et... un penalty manqué pour De Bruyne, City et Liverpool se neutrali­sent

    Pas de vainqueur dans le choc du week-end en Angleterre. Manchester City et Liverpool se sont neutralisés, au terme d’un match qui s’est joué en première période. Mo Salah avait ouvert le score sur penalty, Gabriel Jesus, servi par Kevin De Bruyne, lui a répondu. Une soirée contrastée pour KDB qui a manqué un penalty qu’il avait lui-même provoqué. Ce partage offre à Leicester et à ses Diables Rouges la tête du championnat.
  2. Doublé de Batshuayi, les Diables prennent leur revanche face à la Suisse

    Doublé de Batshuayi, les Diables prennent leur revanche face à la Suisse

    Deux occasions, deux buts. Les Diables ont infligé une leçon d’efficacité à la Suisse. Suffisant pour décrocher une revanche symbolique après la gifle reçue à Lucerne en novembre 2018 (5-2). Sans surprise, Roberto Martinez a laissé souffler ses cadres et n’a pas trop eu le loisir de s’enthousiasmer depuis le banc de touche. Insipide et inoffensive avant le repos, notre équipe nationale a montré un léger mieux en seconde période, notamment grâce à l’entrée de Youri Tielemans. On pointera le doublé de Batshuayi, l’erreur de Bornauw sur le but d’ouverture et les premières minutes de Delcroix, Lukebakio et De Ketelaere avec les Diables. Pour le reste, rien à signaler ou presque.
  1. “Tones and I” empoche 12 millions de dollars grâce à son tube Dance Monkey
    Play

    “Tones and I” empoche 12 millions de dollars grâce à son tube Dance Monkey

    12:15
  2. Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes
    Play

    Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes

    10:24