Thomas Meunier se méfie de Bruges: “Le danger peut venir de partout”

"Toujours rêvé d'un citytrip à Bruges". Le rêve de Thomas Meunier, transposé sur son compte Twitter, au moment du tirage au sort de la phase de poule de la Ligue des Champions se réalise. Le Diable Rouge est de retour dans la Venise du Nord avec son club du Paris Saint-Germain pour la 3e journée de la Ligue des Champions de football mardi (21h). Plus sérieusement, c'est un match dont se méfie le défenseur belge. “Le danger peut venir de partout à Bruges”, a confié Thomas Meunier en conférence de presse lundi. 

Plein écran
© BELGA

"Ils ont un groupe super complet, mais il y a une pièce maîtresse, (le milieu de terrain) Hans Vanaken", a détaillé lundi le latéral droit. "Il va vraiment falloir l'empêcher de jouer, parce que c'est un joueur super riche et il peut faire la différence à tout moment. Le danger peut venir de partout".

L’ex-Brugeois

Joueur de Bruges de 2011 à 2016, Meunier y a notamment évolué sous les ordres de l'entraîneur adjoint Philippe Clément, devenu depuis entraîneur principal. “À Genk, il a été champion de Belgique (en 2018-2019, ndlr). Ici à Bruges, ils sont premiers (du championnat belge, ndlr) et jouent la C1 alors qu'ils ont dû passer par les tours préliminaires. Il a tout pour devenir un grand entraîneur", a énuméré Meunier mardi. "C'est un entraîneur de la nouvelle génération avec une vision moderne du foot et qui s'appuie sur le management et la psychologie. Il communique bien et m'avait bien aidé quand j'étais à Bruges.

“Un match piège”

À propos de la rencontre de mardi, "je m'attends à un match piège, il va falloir être prudent et ne sûrement pas les sous-estimer", a conclu l'Ardennais de 27 ans. À l'aube de la troisième journée de phase de poules de la Ligue des Champions, Bruges est deuxième du groupe A avec deux points, soit quatre de moins que le PSG.

  1. L’UB veut éviter une polémique sur le maillot des Diables: “Nous n’allons pas nous plaindre”

    L’UB veut éviter une polémique sur le maillot des Diables: “Nous n’allons pas nous plaindre”

    Mercredi dernier, la fédération russe de football a assuré que l’équipe nationale disputera ses prochains matches avec l'ancien maillot. La raison? L’enchaînement des couleurs sur les manches de la nouvelle vareuse ne correspond pas au drapeau du pays. Constat identique pour la vareuse flambant neuve des Diables. Mais pas question pour les dirigeants de Union belge d’adopter la position de leurs homologues russes. “Le design avait été approuvé”, assure-t-on du côté de la Maison de Verre.