Plein écran
Hans Vanaken. © Photo News

Vanaken espère jouer contre Saint-Marin, “mais la concurrence est énorme”

Régulièrement appelé au sein des Diables Rouges depuis un peu plus d'un an, Hans Vanaken n'a cependant pas encore reçu beaucoup de minutes de jeu. Le joueur du Club de Bruges espère jouer jeudi contre Saint-Marin en qualifications pour l'Euro 2020, mais il reconnaît aussi "que la concurrence est énorme.”

Hans Vananken n'a en effet pu fouler la pelouse qu'à deux reprises avec la Belgique, et la dernière fois contre l'Islande le 15 novembre, deux mois après sa première sélection et sa première cape contre l'Ecosse. "Je ne sais pas si cette fois je vais jouer. Nous avons un gros groupe et il faut attendre pour savoir si j'aurai cette possibilité", a expliqué le joueur mardi à Tubize au deuxième jour du rassemblement des Diables en vue des deux rencontres de qualifications jeudi contre Saint-Marin et dimanche au Kazakhstan.

Monté au jeu les deux fois pour remplacer Eden Hazard derrière les attaquants, le Brugeois apprécie ce rôle. "J'aime cette position, devant la défense et derrière les attaquants. Mais pour le moment plus derrière les attaquants parce que je ne suis peut-être pas le meilleur défenseur. En possession de balle, je veux être décisif et enclencher les actions. La concurrence à cette place est énorme. On sait tous qu'Eden est l'un des meilleurs à ce poste. Il est incroyable. Je suis déjà très content de pouvoir de temps en temps monter à sa place".

“Je suis très heureux à Bruges”

En Ecosse, lors du dernier match de la Belgique Vanaken aurait pu prétendre à monter au jeu, mais il est resté sur le banc. "Cela fait plaisir d'entendre certaines voix dire que je pouvais être dans l'équipe", a ajouté encore le Limbourgeois, 27 ans, double joueur pro de l'année et Soulier d'Or en janvier dernier. "A 0-3 puis 0-4, ce sont les jeunes qui sont montés. C'est l'entraîneur qui décide. Il faut le respecter même si j'espérais jouer".

Joueur clé du Club de Bruges, Hans Vanaken a confié aussi qu'il n'avait pas reçu d'offre vraiment concrète pour partir. "Et je suis très heureux à Bruges. Nous sommes invaincus toutes compétitions confondues. Et tout va bien. Il y a deux-trois semaines, nous avions du mal à marquer, mais à présent c'est résolu. Je constate aussi que le niveau du championnat a augmenté. Et le fait que nous sommes six à présent dans la sélection le prouve.”