BELGA
Plein écran
© BELGA

Vingt-trois anciens et actuels Diables Rouges participent actuellement à des cours d'entraîneur

Bon nombre de Diables Rouges ont déjà marqué leur intérêt pour une possible reconversion en tant qu'entraîneur. Vendredi, l'Union belge de football (URBSFA) a en effet annoncé que pas moins de vingt-trois anciens ou actuels internationaux belges se sont inscrits à des cours d'entraîneur.

  1. Dans l'infirmerie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Dans l'infirme­rie des Diables Rouges: qui sont leurs médecins faiseurs de miracles?

    Le staff médical des Diables rouges a (beaucoup) de travail cette année. Il a d’abord remis sur pied Axel Witsel en un temps record, et a fort à faire avec Kevin De Bruyne et Eden Hazard. Ces médecins du sport n’offrent pas leurs services qu’aux professionnels. Même en tant qu’athlète amateur, vous pouvez leur rendre visite dans leur centre pour vous y faire soigner. Le plus célèbre se nomme Lieven Maesschalck, mais vous pouvez également consulter Geert Declerq et Kristof Sas. Ils ont accepté de se confier sur la façon dont ils fonctionnent.
  2. "Un problème de faux indépendants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    "Un problème de faux indépen­dants et de sous-traitance illégale" avec l'avion des Diables

    “Il y a certainement un problème de fausse indépendance et de sous-traitance illégale" au sein de la compagnie aérienne lituanienne Klasjet, chargée de transporter les Diables Rouges vers et depuis les villes accueillant leurs matches durant l'Euro de football. C'est ce qu'a affirmé vendredi Charles-Eric Clesse, auditeur du travail de Charleroi, auprès de l'agence de presse Belga, après deux opérations de contrôle du personnel de cabine et des pilotes de l'avion qui transporte l'équipe nationale.
  3. Jan Ceulemans, notre consultant, après l’élimination des Diables contre l’Italie: “Cette génération dorée a laissé filer une occasion unique”

    Jan Ceulemans, notre consultant, après l’élimination des Diables contre l’Italie: “Cette génération dorée a laissé filer une occasion unique”

    Les Diables Rouges ne remporteront donc pas l’Euro 2020. Ils ne disputeront même pas la finale, le dimanche 11 juillet prochain à Wembley. Comme il y a cinq ans, les Belges ont été éliminés au stade des quarts de finale, battus cette fois 1-2 à Munich par une équipe d’Italie new look, dont le football virevoltant est peut-être parti pour mettre à sa botte tout le Vieux Continent. Il y a bien entendu des circonstances atténuantes, avec les blessures qui ont touché Kevin De Bruyne et Eden Hazard, les deux fers de lance, avant et pendant le tournoi, mais il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une énorme déception. Jan Ceulemans, notre consultant, présent en finale de l’Euro 1980 et capitaine de la folle épopée au Mexique en 1986 avec une place dans le dernier carré, n’a même pas peur d’affirmer qu’il s’agit « d’un échec » pour cette génération dorée qui n’a toujours rien gagné. Il espère simplement qu’elle aura encore une chance, dans un an, lors de la Coupe du Monde au Qatar…