Plein écran
© BELGA

Formation flamande: le contenu prime sur la date symbolique du 23 septembre

Les négociateurs de la N-VA, du CD&V et de l'Open Vld espèrent toujours pouvoir atteindre un accord de gouvernement d'ici le 23 septembre, jour où se tient traditionnellement la déclaration de septembre de l'exécutif flamand. Mais le "contenu prime sur cette date symbolique", ont laissé entendre plusieurs personnes impliquées dans les discussions.

"Il vaut mieux un bon accord quelques jours plus tard que de se laisser enfermer dans un timing", ont-ils ajouté.

La déclaration de septembre, "l'Etat de l'Union" de la Flandre lors duquel le gouvernement présente ses priorité et ses plans budgétaires, se tient habituellement le quatrième lundi du neuvième mois de l'année. En soi, cette intervention pourrait être déplacée de quelques jours, mais il semble que certains estiment qu'il est encore possible d'aboutir d'ici au 23 septembre.

Plusieurs des 15 groupes de travail mis sur pied dans le cadre des négociations ont désormais achevé leur mission. Ceux consacrés à l'enseignement, à l'intégration et au bien-être sont toutefois toujours en cours. Les dossiers ne sont pas encore mûrs pour remonter auprès des négociateurs en chef. Ces derniers se réuniront par contre à nouveau ce mercredi pour aborder la question de la lutte contre la pauvreté.
D'après Het Nieuwsblad, le formateur Jan Jambon (N-VA) a élaboré une note relative à différents points sensibles dans les discussions. Il suggérerait entre autres des définitions de concepts tels que "nation flamande" et "identité".

  1. Un cas d'euthanasie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “Les médecins n'ont pas respecté la procédure”

    Les trois médecins accusés d'avoir empoisonné une femme de 38 ans qui avait sollicité l'euthanasie en 2010 n'ont pas respecté les conditions et la procédure de la loi sur l'euthanasie, a fait savoir le représentant du ministère public dans son acte d'accusation. Le médecin qui a effectué l'euthanasie n'a pas agi dans les règles et les deux autres n'étaient pas indépendants à l'égard de la patiente, a-t-il expliqué vendredi devant la cour d'assises de Flandre orientale.
  2. Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000
    Mise à jour

    Les frais d’avocats de Stéphane Moreau couverts à un million d’euros, son salaire garanti pour 250.000

    Le salaire de Stéphane Moreau, ex-administrateur délégué de Nethys, filiale de l’intercommunale Enodia, est garanti pour 250.000 euros, tandis que sa défense en justice l’est à hauteur d’un million d’euros, selon les termes d’un contrat d’assurance dont il bénéficie, rapporte vendredi la RTBF. Celui-ci couvre “les administrateurs et dirigeants passés, actuels et futurs d’Enodia” et a été souscrit le 18 juillet 2017.