Plein écran
© BELGA

Marie-Hélène Ska: "Il est urgent de fixer un cap au fédéral”

Pensions, salaires, digitalisation, transition écologique, sécurité sociale... Il est temps que les politiques se mettent au travail et fixent un "cap à suivre", estime mercredi la secrétaire générale de la CSC, Marie Hélène Ska, dans les colonnes de L'Echo et de L'Avenir.

Marie-Hélène Ska se prononce tout d'abord sur l'accord intervenu en Wallonie. "Nous sommes interpellés par l'idée d'investir 4 milliards d'euros sans dégager de moyens nouveaux", dit-elle dans L'Echo. L'absence de nouvelles taxes sous cette législature, il nous semble qu'il s'agit là d'un leitmotiv dont il va falloir sortir. Car les investissements sont nécessaires", renchérit-elle dans L'Avenir. Pour le syndicat chrétien, il faut rouvrir le débat sur la question des moyens, tant au niveau wallon qu'à l'échelon fédéral.

Au sujet des négociations fédérales, la secrétaire générale de la CSC souligne que le pays a besoin d'un gouvernement pour fixer le "cap à suivre" et réaliser des investissements. Principalement dans deux domaines: la digitalisation de l'économie et la transition écologique.

Les sujets des pensions et des salaires préoccupent par ailleurs les partenaires sociaux et ont besoin de solutions sans attendre, dit-elle.

  1. Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge
    mise à jour

    Une affaire de pédophilie hors norme devant la justice belge

    Cinq hommes – trois Belges, un Néerlandais et un Britannique - sont accusés d’être au cœur d’un réseau pédophile sans précédent, qui a été actif en Belgique et à l’étranger. Ils auraient durant plusieurs années, fabriqué et diffusé de la pédopornographie. Il est question de 9 millions de photos et vidéos. Les suspects, pères de famille et célibataires, comparaissent vendredi devant le tribunal correctionnel de Termonde. Il y aurait des milliers de victimes, dont 38 ont pu être identifiées pour l’instant par les enquêteurs. Il s’agit des propres enfants des suspects, beaux-enfants et enfants de connaissances. “C’est le plus gros dossier depuis la création de Child Focus”, confirme Kris Luyckx, l’avocat qui représente l’organisation qui lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants.
  2. Un cas d'euthanasie devant les assises: “J'ai agi en respectant la loi”

    Un cas d'euthana­sie devant les assises: “J'ai agi en respectant la loi”

    Le médecin qui a procédé à l'euthanasie volontaire de Tine Nys (38 ans) en 2010, et qui doit répondre d'empoisonnement devant la cour d'assises de Gand, a indiqué lundi qu'il s'était conformé à la loi sur l'euthanasie. "J'ai effectué une euthanasie légalement correcte. Celle-ci a été approuvée à l'unanimité par les personnes qui examinent les conditions légales", a déclaré le médecin, se référant à la Commission fédérale de contrôle et d'évaluation de l'euthanasie.