Plein écran
© BELGA

Un accord de majorité PS-MR-Ecolo trouvé en Wallonie

Un accord de majorité a été trouvé en Wallonie pour la formation d’un gouvernement: sans surprise, c’est donc une tripartite PS-MR-Ecolo qui sera mis en place dans le sud du pays. Les négociateurs des trois partis ont finalisé des déclarations de gouvernement pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles, a annoncé Elio Di Rupo ce lundi après-midi. Parmi les annonces marquantes: l’abrogation du décret Inscriptions dans le secondaire et son remplacement par un nouveau décret mais aussi une diminution (100 euros par an) du précompte immobilier.

Elio Di Rupo était entouré, pour cette conférence de presse au Parlement de Wallonie, du co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet et du ministre-président wallon sortant, Willy Borsus (MR).

La coalition Arc-en-ciel qui dirigera les deux niveaux de pouvoir marque le retour des écologistes au gouvernement wallon après leur dernière période de pouvoir, entre 2009 et 2014. Pour les réformateurs, elle signifie surtout un retour au pouvoir en Fédération Wallonie-Bruxelles, quinze ans après la fin de leur dernière participation.

Avec la finalisation des accords de gouvernement au sud du pays - les instances des trois partis devront encore confirmer la participation -, seules les formations des gouvernements flamand et fédéral sont toujours en souffrance, même si les pourparlers avancent pour la Flandre.

Au Fédéral, les informateurs royaux ne cachaient plus ces dernières semaines qu’ils attendent l’atterrissage des négociations dans les entités fédérées pour passer à une nouvelle phase des pourparlers.

Le décret Inscriptions abrogé

Les négociateurs PS-Ecolo-MR pour la formation d’une nouvelle majorité en Fédération Wallonie-Bruxelles ont annoncé lundi leur intention de revoir en profondeur le décret régissant les inscriptions en 1re secondaire. “Le décret Inscrptions sera abrogé”, a annoncé lundi le formateur wallon Elio Di Rupo lors d’une conférence de presse à Namur aux côtés de Jean-Marc Nollet et Willy Borsus.

“Il sera remplacé par de nouvelles dispositions décretales qui tiendront mieux compte du libre-choix, de l’adhésion au projet pédagogique et de l’objectif de mixité sociale”.

Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA
Plein écran
© BELGA