Plein écran
© Evan Agostini/Invision/AP

“En tournant How I Met Your Mother, je suis passé à côté de la vraie vie pendant 10 ans”

7sur7 à Toronto“Quand il entre dans une pièce, automatiquement, vous vous sentez en sécurité.” Voilà ce que Gabriela Cowperthwaite dit de Jason Segel, à qui elle a donné le rôle titre de son film “The Friend”. Jason Segel est l’ami que tout le monde voudrait avoir. Drôle, attentif, souriant, pas prise de tête.

Âgé de 39 ans, il est surtout connu pour le rôle de Marshall dans la série “How I Met Your Mother” qu’il a tenu de 2005 à 2014. Il était déjà question d’amitié, Marshall étant le meilleur ami de Ted Mosby, héros de la série. Dans le film “The Friend”, présenté à Toronto, Jason Segel joue le rôle de Dane, qui met toute sa vie en suspens quand Nicole, sa meilleure amie, apprend qu’elle souffre d’un cancer des ovaires. Il s’installe chez elle pour la soutenir, aider Matthew, son mari, et s’occuper de leurs deux filles. Jason Segel, plutôt habitué aux franches comédies (on l’a vu dans “En cloque, mode d’emploi” ou “Sex Tape”) fait preuve de sensibilité dans cette histoire inspirée d’une histoire vraie.

Nous l’avons rencontré au TIFF et il nous a expliqué ne pas avoir été particulièrement inquiet à l’idée de jouer une personne qui existe réellement et qui est donc susceptible de voir le film. “C’est une histoire universelle au sujet de l’amitié, du service, du deuil. Je pensais à ce que moi, en tant que personne, j’avais en commun avec Dane et j’ai essayé de construire le personnage autour de ça. Pour un film comme ça, le vrai challenge, c’est comment tu vas réussir à être le plus sincère possible quand tu as la caméra qui fait un gros plan sur ton visage... Es-tu capable de ne rien faire ou en tout cas, d’en faire le moins possible, au lieu d’essayer d’impressionner la personne qui se trouve de l’autre côté de la caméra?”

Citation

Mes vrais amis, ce sont ceux qui prennent de mes nouvelles et qui me parlent quand je vais mal. Parce que c’est facile de trouver des gens pour vous soutenir quand tout va bien.

Jason Segel

À l’écran, Jason Segel a souvent le rôle du bon copain. “Pendant ma vingtaine, on me demandait de jouer la bromance. Avec toujours un côté: ne t’inquiète pas, on n’est pas si intimes. Ici, c’est différent... C’est agréable de jouer une amitié entre deux hommes où on dit juste qu’ils peuvent être là l’un pour l’autre. En vieillissant, mes amitiés deviennent plus importantes à mes yeux, elles sont plus vraies. Je peux dire à mes amis: j’ai peur, je suis confus, j’ai tel ou tel problème, qu’est-ce que je devrais faire? Ça n’est arrivé qu’à la fin de mes 20 ans. Avant ça je trouvais ça embarrassant cet étalage de sentiments.”

Plein écran
© AFP

Dans la réalité, Jason Segel a quelques bons amis: “Ce sont ceux qui prennent de mes nouvelles et qui me parlent quand je vais mal. Parce que c’est facile de trouver des gens pour vous soutenir quand tout va bien. Ceux qui comptent, ce sont ceux qui vous disent qu’ils s’inquiètent pour vous.”

Plein écran
Jason Segel dans “How I Met Your Mother”. © How I met your mother

Son quotidien d’acteur ne lui permet pas de les voir souvent. Il ne lui permet pas, en fait, d’être ancré dans la réalité. On le sent nostalgique alors qu’il nous confie dans un sourire son envie de “voyager plus.” “C’est quelque chose que j’ai réalisé quand j’ai eu fini How I Met Your Mother. J’avais 34 ans. J'avais cette mentalité de séparer mon travail de ma vie. Je me disais: quand j'ai fini de travailler, je retourne à ma vraie vie. Sauf que j'ai travaillé non-stop pendant dix ans. Et au final, je suis passé à côté de dix ans de vraie vie. J’ai réalisé qu’une décennie était passée sans que je puisse avoir fait ce que les gens font généralement en dehors de leur travail, pour le plaisir. J’ai traversé beaucoup de pays mais je reste généralement dans le même hôtel, au même étage, à faire des interviews. J’ai réalisé que je n’ai pas expérimenté ma vie au niveau personnel au cours de ces dix ans. Pendant ce temps, mes amis se sont mariés, parlent des brunchs qu’ils organisent... J’aimerais essayer de vivre ma vie de façon plus équilibrée en faisant un film par an, et de faire de ce job quelque chose de durable.”

Plein écran
© AFP
  1. Emilia Clarke va faire battre votre coeur à Noël
    Play

    Emilia Clarke va faire battre votre coeur à Noël

    “Last Christmas”, réalisé par Paul Feig (“Mes meilleures amies”) et écrit par Emma Thompson, met en scène Emilia Clarke dans le rôle d’une jeune Londonienne déjà usée par la vie. Elle a failli mourir et a du mal à tirer le meilleur parti de sa seconde chance. Le film porte le nom du tube de George Michael et Wham! et ce n’est pas un hasard. Elle est au centre de l’histoire et le film présentera quelques nouveaux titres inédits de feu George Michael. “Last Christmas” sortira le 13 novembre dans les cinémas belges.
  2. Laetitia Casta au FIFF à Namur, André Téchiné président du jury

    Laetitia Casta au FIFF à Namur, André Téchiné président du jury

    Le réalisateur français André Téchiné présidera le jury officiel de la 34e édition du Festival du film francophone de Namur (FIFF), qui se tiendra du 27 septembre au 4 octobre dans la capitale wallonne. Avec ses quatre acolytes, il lui reviendra la charge de départager les 12 longs-métrages en compétition officielle. Le jury officiel de la compétition courts-métrages sera quant à lui présidé par la chanteuse Juliette Armanet.