Plein écran
Jennifer Lopez n'a pas l'habitude d'être aussi nue. © DR

La scène de strip-tease incroyable qui terrorisait Jennifer Lopez

7sur7 à TorontoLe menton fier, l’oeil charbonneux et la fesse ferme: qui d’autre que Jennifer Lopez aurait pu jouer le rôle de Ramona dans “Hustlers”? Qui d’autre qu’elle peut porter un manteau de fourrure sur un ensemble de lingerie audacieux avec autant de naturel? Le très attendu “Hustlers” fait sa première au Festival International du Film de Toronto, ce dimanche.

L’histoire, “un film de gangsters comme Les Affranchis mais du point de vue des femmes”, s’inspire d’un article paru le 28 décembre 2015 dans le New York Magazine et signé Jessica Pressler. Vous pouvez le lire ici (exclusivement en anglais). 

Après le crash boursier de 2008, les poches des costumes-cravates de Wall Street se sont vidées. Ceux qui avaient encore un peu d’argent ne le dépensaient plus de la même façon. Les strip-teaseuses ont dû s’organiser pour assurer leur avenir. L’idée était simple: aller à la pêche aux hommes riches et mariés à l’extérieur du club de strip, les faire boire, les droguer, s’emparer de leurs cartes de crédit et vider leurs comptes. Pourquoi mariés? Parce qu’ils ont moins tendance à se plaindre d’avoir été arnarqués : en effet, pas sûr que Madame apprécie l’endroit où s’est déroulée la petite sauterie de la veille...

Plein écran
© YouTube

Pour son rôle de chef de bande, Jennifer Lopez se devait d’être crédible. Elle a suivi des cours de pole-dance pendant plus de deux mois avant le tournage du film, deux à trois fois par semaine. Jennifer était en tournée pendant les répétitions du film. Sa chorégraphe, Johanna Sapakie, raconte: “On faisait en sorte qu’il y ait une barre de pole-dance dans chaque ville où elle se trouvait. Et j’allais jusqu’à elle pour l’entraîner.”

La scène de strip-tease qui l’a terrorisée

Jennifer/Ramona s’offre, ou plutôt offre aux spectateurs, une scène de strip-tease mémorable dans les premières minutes du film. Ses fesses sont totalement nues. Elle ne porte qu’un string ficelle qui ne laisse pas beaucoup de place à l’imagination. Jennifer aurait pu exiger une doublure. Mais elle a voulu tourner cette scène elle-même, malgré la peur. “J’étais terrifiée”, a-t-elle admis à Variety. “Je me sentais exposée. Je n’avais jamais rien fait de tel. J’ai l’habitude d’être sur scène dans des costumes sexy mais j’ai trois couches de bas, des résilles et un body. C’est un sentiment différent que d’arriver pratiquement nue, face à ces 300 hommes, et danser pour de l’argent. Il y a quelque chose de libérateur. On prend le pouvoir. C’est comme une rock star: tu dois être arrogant pour oser aller devant tous ces gens ou tu t’écroules.” 

Plein écran
© AP

Jennifer Lopez a travaillé dur pour “Hustlers”. Mais ça n’a pas franchement modifié ses habitudes: c’est sa philosophie de vie. “Tu dois travailler plus dur que n’importe qui d’autre. Je le répète à mes enfants qui me disent: Oui, on sait, tu travailles dur. Mais non, ce n’est pas juste que je travaille dur. C’est que je travaille plus dur que tout le monde. Quand tout le monde dort, j’en fais plus. C’est une poursuite incessante de créativité”, confie-t-elle à Variety.

Et ça fonctionne: à 50 ans, Jennifer Lopez est plus demandée que jamais. “Est-ce que je pensais que je ferais encore ce que je fais à 50 ans? Je ne savais pas que ça serait le meilleur moment de ma vie, en tout cas. On est conditionné à penser, en tant que femme, qu’à 50 ans, c’est fini pour nous. La vérité est que ça ne se passe pas comme ça du tout. Je continue à évoluer et à m’améliorer chaque année et c’est excitant.”

Jennifer Lopez foulera le tapis rouge dimanche soir, à Toronto.

  1. Emilia Clarke va faire battre votre coeur à Noël
    Play

    Emilia Clarke va faire battre votre coeur à Noël

    “Last Christmas”, réalisé par Paul Feig (“Mes meilleures amies”) et écrit par Emma Thompson, met en scène Emilia Clarke dans le rôle d’une jeune Londonienne déjà usée par la vie. Elle a failli mourir et a du mal à tirer le meilleur parti de sa seconde chance. Le film porte le nom du tube de George Michael et Wham! et ce n’est pas un hasard. Elle est au centre de l’histoire et le film présentera quelques nouveaux titres inédits de feu George Michael. “Last Christmas” sortira le 13 novembre dans les cinémas belges.
  2. Laetitia Casta au FIFF à Namur, André Téchiné président du jury

    Laetitia Casta au FIFF à Namur, André Téchiné président du jury

    Le réalisateur français André Téchiné présidera le jury officiel de la 34e édition du Festival du film francophone de Namur (FIFF), qui se tiendra du 27 septembre au 4 octobre dans la capitale wallonne. Avec ses quatre acolytes, il lui reviendra la charge de départager les 12 longs-métrages en compétition officielle. Le jury officiel de la compétition courts-métrages sera quant à lui présidé par la chanteuse Juliette Armanet.