Arrivée des soldats américains à Bagdad en Irak, le 4 janvier 202.
Plein écran
Arrivée des soldats américains à Bagdad en Irak, le 4 janvier 202. © Photo News

L'Irak redoute l‘”effondrement” si Trump ferme le robinet à pétrodollars

En Irak, les dirigeants craignent un "effondrement" économique si Washington met en application ses menaces de sanctions, dont celle de bloquer l'accès aux revenus du pétrole qui assurent 90% du budget de l'Etat.