Dès demain, une personne testée positive au coronavirus est invitée à renseigner elle-même les contacts à haut risque (plus de 15 minutes, sans masque ou distanciation) qu’elle a eus, via la plateforme masanté.be.
Plein écran
Dès demain, une personne testée positive au coronavirus est invitée à renseigner elle-même les contacts à haut risque (plus de 15 minutes, sans masque ou distanciation) qu’elle a eus, via la plateforme masanté.be. © REUTERS

Du changement pour la stratégie de testing: que faire si vous avez eu des contacts à haut risque?

Dès demain, les personnes ayant été testées positives au coronavirus pourront elles-mêmes renseigner en ligne, via masanté.be, les contacts à haut risque qu’elles ont eus. Ce nouveau système, avec aussi des changements dans les règles de quarantaine et de dépistage, devrait permettre de réduire la charge des centres d’appel (contact tracing) et des médecins généralistes. Le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke et le Commissariat Corona du gouvernement ont précisé ces nouvelles règles mercredi lors d’une conférence de presse.

  1. Dean est peut-être mort dans l’appartement dans lequel il venait de fêter Noël

    Dean est peut-être mort dans l’appartement dans lequel il venait de fêter Noël

    Dean Verberckmoes était-il encore en vie lorsque Dave De Kock l’a emmené aux Pays-Bas, ou le petit garçon était-il déjà mort? C’est la question cruciale sur laquelle se penchent les enquêteurs. Ils supposent de plus en plus que le garçonnet de 4 ans a été tué en Belgique, et ont dès lors fouillé l’appartement de Saint-Gilles-Waes où Dave De Kock vivait avec sa petite amie, qui a également été arrêtée mercredi. Un appartement dans lequel Dean avait fêté Noël il y a moins d’un mois.