Rassemblement de "bulles sociales" au parc du Cinquantenaire, à Bruxelles.
Plein écran
Rassemblement de "bulles sociales" au parc du Cinquantenaire, à Bruxelles. © AP

La bulle de contacts à l’extérieur repassera à 10 personnes

La bulle de contacts sociaux à l’extérieur repassera de 4 à 10 personnes, a-t-on appris mercredi de sources concordantes alors que la réunion du comité de concertation était toujours en cours.

  1. Marc Van Ranst: “La pression populaire est trop forte, impossible de ne rien faire”

    Marc Van Ranst: “La pression populaire est trop forte, impossible de ne rien faire”

    Très attendu, le Comité de concertation a débuté peu après 9 heures, ce mercredi matin. À l’issue de la réunion, des assouplissements devraient être annoncés. Parmi eux, la levée de l'interdiction des voyages non-essentiels, la reprise des métiers de contact et la réouverture des commerces non-essentiels sans rendez-vous ( certainement le 26 avril). Selon le virologue Marc Van Ranst, la pression de la population est importante et il s’avère impossible de conserver les mesures actuelles même si sur papier les chiffres n’offrent pas une importante marge de manoeuvre.
  2. Sammy Mahdi: “Les gens attendent trop longtemps des réponses après une demande de régularisation ou d'asile”

    Sammy Mahdi: “Les gens attendent trop longtemps des réponses après une demande de régularisa­ti­on ou d'asile”

    Le Secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Sammy Mahdi (CD&V) est soulagé que les sans-papiers de Bruxelles aient suspendu leur grève de la faim et de la soif. Il répète qu’il a été clair sur sa politique depuis le premier jour, mais qu’il y a encore des choses qui doivent changer. “Les gens attendent actuellement trop longtemps une réponse. Lorsque vous introduisez une demande de régularisation, vous devez facilement attendre deux ans pour obtenir une réponse”, dit-il.