L'hôpital Erasme en octobre 2020 (archives).
Plein écran
L'hôpital Erasme en octobre 2020 (archives). © Photo News

Les contaminations en voie de stabilisation, les hospitalisations continuent de baisser

Entre le 15 et le 21 septembre, 2.020 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en hausse de 1% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour samedi matin. Depuis le début de la pandémie en Belgique, 1.233.723 cas d'infection au coronavirus ont été diagnostiqués.

  1. Le El Café et le Waff veulent devenir des bars “exemplaires”: “Nous n’avons jamais été complices d'actes de violences faites aux femmes”
    mise à jour

    Le El Café et le Waff veulent devenir des bars “exemplai­res”: “Nous n’avons jamais été complices d'actes de violences faites aux femmes”

    L’établissement El Café, situé dans le quartier du cimetière d’Ixelles, et le Waff, installé à quelques mètres, ont réagi sur Facebook après la nouvelle manifestation contre les violences sexuelles. Jeudi soir, 500 personnes se sont rassemblées devant le bar pour protester. Un barman qui travaillait au Waff et au El Café aurait drogué et violé plusieurs clientes.
  2. Affaire Jürgen Conings: le patron du comité R met en cause l'extrême-droite au sein de l'État

    Affaire Jürgen Conings: le patron du comité R met en cause l'extrême-droi­te au sein de l'État

    Le président du comité de suivi des services de renseignement, dit "comité R", Serge Lipszyc, met en cause la volonté de favoriser des mouvements extrémistes, notamment d'extrême-droite, dans certaines strates de l'État. Il n'identifie personne mais, dans un entretien accordé au magazine Wilfried, il s'interroge sur la façon dont le dossier Jürgen Conings a été suivi et se demande si certains n'avaient pas intérêt à ce que le militaire ne soit jamais retrouvé.
  3. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.
  4. Une rue de Charleroi transformée en dépotoir: “Le ras-le-bol est réel dans le quartier”
    Interviews

    Une rue de Charleroi transfor­mée en dépotoir: “Le ras-le-bol est réel dans le quartier”

    Vendredi passé, le Conseiller Communal à la Ville de Charleroi, Jean-Noël Gillard (Défi), a été agressé à Marcinelle (Charleroi) sur le chemin de son domicile. Il a perdu des écouteurs d’une valeur d’environ 50 euros et a reçu quelques coups de poing dans la nuque, mais a pu s’échapper. Pour aller porter plainte auprès de la police de Charleroi, il a emprunté une rue dans laquelle il a assisté à un spectacle désolant.
  1. Trouver l’inspiration pour votre projet de construction ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat
    Livios

    Trouver l’inspiration pour votre projet de constructi­on ou de rénovation? 3 bonnes raisons de visiter le salon Batireno et Énergie & Habitat

    L’organisation des foires et salons étant à nouveau autorisée, vous pouvez aller au salon Batireno et Énergie & Habitat qui se déroulera les week-ends des 16-17-18 et des 22-23-24 octobre 2021 à Namur Expo. Le salon rassemble environ 120 exposants reconnus du secteur. Les candidats bâtisseurs et rénovateurs y trouvent un éventail complet de produits, matériaux, services et techniques pour leur projet. Le site de construction Livios vous donne trois bonnes raisons de visiter le salon.
  2. Une partie de la Côte parsemée de méduses à cause de la tempête Aurore

    Une partie de la Côte parsemée de méduses à cause de la tempête Aurore

    De nombreuses méduses “Rhizostome” sont éparpillées sur les plages de la partie occidentale du littoral belge ce jeudi matin à cause des vents violents de la tempête Aurore. “C’est un phénomène typique de l’automne. Elles peuvent devenir extrêmement grandes de nos jours en raison du réchauffement climatique. Elles continuent à se développer parce que la mer n’est plus aussi froide”, explique le biologiste marin Francis Kerckhof de l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique (KBIN).