“Le coronavirus pourrait toucher 60% de la population mondiale”

L’épidémie de nouveau coronavirus pourrait bien toucher près de 60% de la population mondiale. C'est ce qu’affirme le professeur Gabriel Leung, célèbre épidémiologiste hongkongais, au journal britannique The Guardian. Le spécialiste, qui a joué un rôle majeur lors de l’épidémie de Sras en 2002-2003, estime que certains pays devraient adopter des mesures de confinement similaires à celles prises par la Chine, d’où est parti le virus.

Plus de deux mois après son apparition sur un marché de la ville chinoise de Wuhan, le nouveau coronavirus ne cesse de se propager. Il a désormais franchi la barre symbolique du millier de morts en Chine et a contaminé quelque 42.200 personnes, selon le dernier bilan quotidien.

Pour l’instant, l’écrasante majorité des contaminations identifiées à l’étranger impliquait des personnes revenues de Wuhan, épicentre de l’épidémie. Toutefois, cela ne représente peut-être que la partie émergée de l’iceberg, s’inquiétait ce lundi le directeur général de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus. Le coronavirus constitue “une très grave menace pour le monde”, a-t-il ajouté ce mardi à l’ouverture à Genève d’une conférence de l’OMS sur la maladie.

Des millions de morts potentiels

Une inquiétude partagée par le professeur Gabriel Leung, célèbre épidémiologiste hongkongais. En route pour la conférence de l’OMS, le scientifique a accordé une interview au Guardian. Selon Gabriel Leung, le virus, nommé temporairement “2019-nCoV”, pourrait toucher près de 60% de la population mondiale. “Un chiffre énorme”, souligne-t-il. De fait, si le taux de mortalité de cette pneumonie virale se situe pour l’instant en dessous de 2%, le nombre de décès à l'échelle mondiale serait massif.

Pour Gabriel Leung, il est primordial de savoir si les mesures drastiques prises par la Chine, qui n’a pas hésité à mettre quelque 56 millions de personnes en quarantaine, se sont avérées efficaces. Auquel cas, il estime que d’autres pays devraient songer à les adopter. À titre d'exemple, 56 millions d’individus représentent 85% de toute la population française...

Rappelons néanmoins que le pouvoir autoritaire chinois a vivement été critiqué pour avoir tardé à réagir à l’épidémie et avoir même réprimandé des lanceurs d’alerte pour “propagation de rumeurs”. La mort vendredi de l’un d’entre eux, un médecin de 34 ans, a donné lieu à d’inhabituels appels à la liberté d’expression.

Le professeur Gabriel Leung, célèbre épidémiologiste hongkongais, pense que l’épidémie de nouveau coronavirus pourrait bien toucher près de 60% de la population mondiale.
Plein écran
Le professeur Gabriel Leung, célèbre épidémiologiste hongkongais, pense que l’épidémie de nouveau coronavirus pourrait bien toucher près de 60% de la population mondiale. © AP
Plein écran
© AFP