Plein écran
© EPA

Le directeur d'un hôpital de Wuhan succombe au virus, le bilan dépasse les 1.800 morts

Un directeur d’hôpital dans la ville chinoise de Wuhan, berceau de l’épidémie du nouveau coronavirus, est décédé de la maladie lundi, a annoncé le média d'État chinois, China News Service.

Liu Zhiming, le directeur de l’hôpital Wuchang, est décédé d’une infection au virus Covid-19, qui a touché 72.000 personnes désormais en Chine, a informé China News Service sur le site de microblogging Weibo. Le message a toutefois été effacé peu de temps après, relève l’agence de presse dpa.

Son décès s’inscrit dans un vague d’infection touchant aussi le personnel médical en Chine. 1.700 employés dans le secteur ont été infectés et six d’entre eux ont succombé à la maladie.

Au cours des dernières 24 heures, les autorités médicales chinoises ont relevé 1.886 nouveaux cas et 97 décès. Toutefois, le nombre d’infections et de morts semble légèrement ralentir par rapport aux derniers jours.

Les autorités Chinoises, qui ont bouclé le Hubei (l’épicentre de l’épidémie) pour tenter de contenir l'épidémie, estiment que la propagation du virus est en voie d'être contrôlée, le nombre de cas rapportés en dehors cette province du centre du pays étant en nette diminution jour après jour.

Pas “d’excès d'optimisme”

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a toutefois mis en garde lundi contre un excès d'optimisme. Selon lui, la tendance à la baisse des nouveaux cas "doit être interprétée avec beaucoup de prudence".

"Les tendances peuvent changer quand de nouvelles populations sont affectées. Il est trop tôt pour affirmer que ce recul va se poursuivre. Tous les scénarios sont encore possibles", a-t-il déclaré à des journalistes.

  1. Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Le mystère de Ferrera Erbognone où les habitants semblent tous immunisés contre le virus

    Les plus de 1.000 habitants du village de Ferrera Erbognone, dans le nord de l’Italie, ne semblent pas être sensibles au coronavirus. Alors que les infections et les décès dus au Covid-19 frappent à grande échelle les municipalités environnantes, le village de la région italienne de Lombardie, qui a été durement touchée, est épargné. Les scientifiques pensent que les habitants sont immunisés contre la maladie. Des analyses de sang doivent montrer comment cela est possible.