Les autorités fédérales vont passer à 10.000 dépistages par jour

Les autorités fédérales poursuivent une stratégie visant à augmenter progressivement le nombre de tests de diagnostic du Covid-19 de 2.000 à 10.000 par jour dans les prochains jours en Belgique, a annoncé mercredi le ministre fédéral Philippe De Backer, responsable de la "task force" en charge de la recherche du matériel indispensable à la lutte contre le coronavirus.

Philippe De Backer
Plein écran
Philippe De Backer © BELGA

Ce déploiement se fait en étroite collaboration avec les hôpitaux et les laboratoires des hôpitaux", a-t-il précisé dans un communiqué en détaillant les mesures prises pour augmenter de manière "significative" la capacité de tester les personnes présumées contaminées.

Capacité des laboratoires

"La capacité existante dans les laboratoires est cartographiée, l'approvisionnement des réactifs pour les tests est augmenté et on s'adresse aux nouveaux partenaires du réseau solide de santé et de recherche de notre pays.  Une fois qu'on a dépassé le pic, il est dès lors indispensable de poursuivre de manière intensive le monitoring pour comprendre comment le virus se propage afin d'éviter une nouvelle vague", a expliqué M. De Backer (Open Vld).

Garantir la qualité des soins

Outre le fait de tester sur le Covid-19, il est également important de maintenir les autres tests en laboratoire afin de garantir la qualité des soins pour tous les patients en Belgique. Selon lui, les autorités poursuivent la sécurisation continue des réactifs et du matériel. "Dans les prochains jours, on conclura des accords avec le corps médical sur la manière de mettre en pratique l'augmentation du nombre de tests jusqu'à 10.000" par jour, a souligné le ministre. 

  1. Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confinement

    Les Belges se disputent moins avec leur partenaire, mais plus avec leurs enfants pendant le confine­ment

    Une enquête menée par l’agence iVOX auprès de 5.000 Belges nous en apprend davantage sur le bonheur (familial) en pleine crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Selon l’étude, nous nous disputons moins avec notre partenaire, mais plus souvent avec les enfants. Dans le même temps, nous sommes reconnaissants de pouvoir passer plus de temps avec nos familles et nous voulons améliorer nos vies après cette crise.
  2. Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”
    Roulers

    Qader, réfugié afghan, fabrique des masques: “Je veux donner en échange de toute l’aide que je reçois ici en Belgique”

    Du matin au soir, Mohammad Qader Mohammadi, 42 ans, est assis derrière sa machine à coudre pour fabriquer des masques buccaux pour le personnel soignant. Qader a fui son pays natal, l’Afghanistan, il y a plus de dix ans. Durant cette crise sanitaire, il souhaite rendre service à la Belgique qui l’a aidée. “Je suis diabétique, donc j’appartiens moi-même au groupe à risque, mais je sais combien il est important de bien vous protéger”, confie-t-il.