Le festival de Dour en 2019.
Plein écran
Le festival de Dour en 2019. © Photo News

Les festivals d’été seront certainement reportés

Le ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, a indiqué jeudi soir sur VTM que les festivals d'été ne pourraient probablement pas avoir lieu. Il estime avec "une probabilité certaine" qu'ils devront être reportés.

Selon M. De Crem, le pic de l'épidémie est attendu pendant la première semaine des vacances de Pâques. Demain/vendredi, un Conseil national de sécurité se réunit une nouvelle fois. Une prolongation du confinement, en vigueur pour l'instant jusqu'au 5 avril, est probable. "Je pense que les indications montrent qu'on ne pourra pas y échapper mais la décision n'est pas encore prise", a glissé le ministre de l'Intérieur.

Même une fois la courbe de l'épidémie "lissée", les experts estiment que le virus restera présent, a-t-il poursuivi. Les événements de masse représenteront alors un "foyer" de contamination. C'est le cas des festivals d'été: "nous devons apporter davantage de clarté avec le gouvernement. Mais j'estime sur base des informations dont nous disposons, qu'il existe une probabilité certaine qu'ils devront être reportés", a souligné Pieter De Crem. 

  1. “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    “Rouvrir les écoles en premier, l’horeca en dernier”

    Il faudra en premier lieu rouvrir les écoles, graduellement cesser le télétravail, et puis après rouvrir les cafés et restaurants, estime la ministre de l’Economie Nathalie Muylle (CD&V) en évoquant un retour à la normale après la pandémie de Covid-19. “C’est pourquoi nous devons soutenir au maximum le secteur horeca: nous oeuvrons avec chaque secteur à des mesures spécifiques pour rendre la relance possible”, assure-t-elle lundi dans Het Laatste Nieuws.