Plein écran
© REUTERS

Macron lance l'opération militaire “Résilience” pour soutenir la population

Mise à jourEmmanuel Macron a annoncé mercredi à Mulhouse le lancement d'une opération militaire baptisée "Résilience", qui mobilisera les forces armées pour aider la population contre l'épidémie de coronavirus, à l'approche du "pic" qui se profile.

Cette opération "Résilience", distincte de l'opération "Sentinelle" contre le terrorisme, "sera entièrement consacrée à l'aide et au soutien aux populations, ainsi qu'à l'appui aux services publics pour faire face à l'épidémie, en métropole et en Outre-mer", a affirmé le chef de l'État. 

Un “plan massif d’investissement” pour les hôpitaux

Emmanuel Macron a aussi promis la mise en place d’un “plan massif d’investissement et de revalorisation de l’ensemble des carrières” pour l’hôpital, une fois la crise du coronavirus passée. Rendant hommage au personnel soignant, le chef de l'État a juré d’être “au rendez-vous de ce que nous devons, au-delà de cette reconnaissance et du respect”. “Cette réponse sera profonde et dans la durée”, a-t-il assuré.

Macron appelle à “l’union” contre le coronavirus

Emmanuel Macron a appelé à “l’union” pour mener “la guerre” contre l’épidémie de coronavirus, en fustigeant “les facteurs de divisions” et “celles et ceux qui voudraient fracturer le pays”. “Nous devons n’avoir qu’une obsession, être unis” contre le virus, a-t-il ajouté, car “lorsqu’on engage une guerre on s’y engage tout entier, on se mobilise dans l’union”.

  1. Le dérapage du préfet de police de Paris: “Les patients en réanimation n’ont pas respecté le confinement”
    Play

    Le dérapage du préfet de police de Paris: “Les patients en réanimati­on n’ont pas respecté le confine­ment”

    Ce vendredi, le préfet de police de Paris a tenu un point presse à l’aube du début des vacances de Pâques. Mais lors de son intervention, Didier Lallement a tenu des propos chocs en estimant que les personnes hospitalisées en réanimation aujourd'hui étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement. Quelques heures plus tard, face à la polémique, il a regretté ses propos dans un communiqué.