Plein écran
Tom Van Grieken (Vlaams Belang) et Bart De Wever © Photo News

La N-VA réinvite le Vlaams Belang aux négociations

Mise à jourLe Vlaams Belang a été convié par le président de la N-VA, Bart De Wever, à une troisième réunion dans la perspective de la formation d’un gouvernement flamand, a-t-on appris mercredi, sans précision de date.

Le bourgmestre d’Anvers a déjà tenu deux tours de consultations avec les partis représentés au Parlement flamand. Il avait écarté le PTB à l’issue du premier tour.

Cordon sanitaire

La N-VA et le Vlaams Belang ne disposent pas de suffisamment de députés pour former un gouvernement flamand reposant sur une majorité parlementaire et jusqu’à présent, aucun autre parti flamand ne s’est montré enclin à rompre le cordon sanitaire qui empêche la formation d’extrême-droite d’accéder au pouvoir.

  1. Les travailleurs qui travaillent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Les travail­leurs qui travail­lent par obligation sont deux fois plus souvent absents

    Pas moins d'un travailleur sur cinq qui travaille par obligation est absent au moins 21 jours pour cause de maladie ou d'accident domestique. Parmi ceux qui choisissent délibérément de travailler, ils ne sont qu'un sur dix, ressort-il d'une étude menée par l'entreprise spécialisée en ressources humaines Securex. De plus, les travailleurs qui travaillent parce qu'ils le doivent se portent presque deux fois plus souvent malades sans l'être vraiment (17 % contre 10 %). Ils courent également plus de risques de burn-out.