Paul Magnette et Bart De Wever, président du PS et de la N-VA.
Plein écran
Paul Magnette et Bart De Wever, président du PS et de la N-VA. © PhotoNews

Non M. Geens, PS et N-VA ne danseront pas sur “la chanson des vieux amants”

Mise à jourLe président du parti socialiste Paul Magnette a rappelé vendredi en radio et dans la presse son désamour pour une coalition rassemblant PS et N-VA au fédéral. "On commence à en avoir vraiment assez de cette situation. Les réunions avec la N-VA ne conduisent à rien. J'en ai marre", a-t-il affirmé. En réponse, le président des nationalistes flamands Bart De Wever a dénoncé un "diktat" des socialistes. Le chargé de mission royale Koen Geens (CD&V), qui tente toujours de rassembler les premiers partis dans leur communauté respective, doit rendre son rapport lundi au Roi. Il est hautement improbable qu'il se rende au Palais avec un contrat de mariage sous le bras, qu'il soit de cœur, de raison, voire forcé.

  1. “Il n'a jamais été dit de ne pas hospitaliser les personnes âgées”, répète Erika Vlieghe

    “Il n'a jamais été dit de ne pas hospitali­ser les personnes âgées”, répète Erika Vlieghe

    "Il n'a jamais été dit qu'il ne fallait pas hospitaliser" les personnes âgées, a réaffirmé Erika Vlieghe, la présidente du GEES - le groupe qui a piloté la sortie du confinement en Belgique -, interrogée sur le sujet, vendredi après-midi, par plusieurs membres de la commission spéciale Covid du parlement wallon. "Est-ce que ça a été mal compris par certains hôpitaux? Certainement. Est-ce qu'on le savait? Non. Mais à l'époque, c'était une guerre contre le chaos", a-t-elle assuré.
  2. Bart De Wever prend acte du “diktat” du PS
    Mise à jour

    Bart De Wever prend acte du “diktat” du PS

    “Nous prenons acte du diktat du PS. Le 3e parti du pays pense pouvoir dicter sa loi à tout le monde et mener des négociations dans les médias. Contrairement à ce que souhaite l’électeur flamand, il veut un gouvernement le plus à gauche possible, sans majorité en Flandre. Le PS veut même provoquer des élections, dans l’unique espoir d’affaiblir la N-VA et de se renforcer”, a vertement réagi le président des nationalistes flamands, Bart De Wever.
  1. Molenbeek ferme ses deux écoles après l'apparition d'un cluster chez les professeurs
    CORONAVIRUS

    Molenbeek ferme ses deux écoles après l'appariti­on d'un cluster chez les profes­seurs

    La commune de Molenbeek a décidé de fermer ses deux écoles secondaires, dès vendredi, pour deux semaines, en raison de l’apparition d’un cluster parmi les professeurs, dont certains donnent cours dans les deux établissements, a annoncé la bourgmestre Catherine Moureaux à l’agence Belga. Quatre professeurs ont été testés positifs. On suspecte une contamination via la salle des professeurs. Un avis est en cours de distribution pour prévenir les 923 élèves et leurs parents, a-t-elle précisé.