Plein écran
© Photo News

Ce que nous apprend le scrutin du 26 mai sur les reports de voix

Les élections du 26 mai ont été les plus instables de l'après-guerre, selon une étude réalisée par l'UCLouvain, la KU Leuven et l'UIA (Université d'Anvers) sur les transferts de voix entre 2014 et 2019. Le score de volatilité, soit les différences de résultats entre les deux scrutins, atteint 16,9 en Flandre et 16,6 en Wallonie contre 14,9 pour l'ensemble du pays en 2010, année pourtant marquée par une crise communautaire.